Pourquoi le lièvre à la gueule fendue...

"POURQUOI LA GUEULE DU LIEVRE EST FENDUE DES TROIS COTES"

Plusieurs recueils de contes coréens présentent ce texte. Le titre comme le contenu est identique aux trois versions proposées.

 

A - « Pourquoi la gueule du lièvre est fendue de trois côtés »

Tigre et kaki et autres contes de Corée Ed. Gallimard (connaissance de l’Orient), 1993

B - « Pourquoi la gueule du lièvre est fendue de trois côtés »

Contes populaires de Corée Ed. PAF, 1978

C - « Pourquoi la gueule du lièvre est fendue de trois côtés »

Contes et légendes de Corée Ed. Flies France (aux origines du monde), 2003

Une loutre affamée par la sécheresse qui l’île de Cecu et se retrouve dans la montagne de Keimkang (C) « diamant » / Kamban (B), province de Kanwan / Kumgang (A), province de Kangwon. Elle voit un tigre et se dit qu’elle serait vite dévorée s’il l’attrapait. Cachée elle invective de tigre et tente de feindre sa puissance et se présentant sous l’identité de l’envoyée dieu de la montagne, Paektu pour chasser les tigres. L’écho de la montagne amplifie sa voix (A). Celui-ci, devant l’assurance de la loutre, décide de s’enfuir. Dans sa course, il est interpellé par un lièvre qui se moque de lui. Il propose au tigre de s’unir en nouant leur queue et d’aller voir la loutre. Quand elle les voit arriver, la loutre doit trouver une nouvelle ruse. Elle dit alors au lièvre qu’elle le remercie de lui apporter le tigre, que son grand-père ambassadeur lui avait fait cadeau de trente-deux peaux de tigre mais qu’il en manquait une, amenée par le lièvre aujourd’hui. Le tigre, déjà peu en confiance, s’enfuit de nouveau, avec le lièvre encore lié à lui par sa queue. Ne voulant rien entendre aux supplications du lièvre, il poursuit sa course tandis que le lièvre se heurte aux rochers, qui lui fend le museau ; voyant sa gueule et pensant que le lièvre rigole de lui il accélère sa course et les branches, lui perçant l’anus de trois trous et lui coupant la queue, le lèvre trouve son aspect actuel.