SOMTOW S P

SOMTOW S P

S 2

S.P. Somtow est né le 30 décembre 1952 à Thaïlande, Somtow Papinian Sucharitkul, de parents diplomatiques liés à la famille royale thaïlandaise, mais passa ses premières années en Europe. Il y est retourné pour poursuivre ses études à Eton, puis à l'Université de Cambridge, où il a obtenu un B.A. et M.A. Il avait un poème, '' Kith of Infinity '', publié dans le Bangkok Press en 1967, mais sa carrière artistique professionnelle a réellement commencé comme compositeur et chef d'orchestre d'avant-garde. Il dirigea la Bangkok Opera Society en 1977-1978, dirigea la Conférence-Festival du Compositeur asiatique à Bangkok en 1978 et écrivit un certain nombre d'œuvres, notamment «Gongula 3» et «Star Maker - Une anthologie des univers». À peu près au moment où un bloc d'écriture musicale s'installe, il s'implante aux États-Unis et commence à être publié en tant qu'écrivain SF, tel que Somtow Sucharitkul.

Ce n'est pas l'auteur connu de romans de SF, ni le renommé compositeur et chef d'orchestre que nous rencontrons, mais l'auteur de son livre pour la jeunesse où il évoque la société thaï des années 70 à travers deux personnages que tout oppose...

"LES LARMES DU BOUDDHA DE PIERRE" éditions Gope

Larmes bouddha de pierre

1 - Dans le domaine littéraire vous êtes reconnu pour le genre de la science-fiction. Pourquoi un roman pour la jeunesse?

J'étais très jeune lorsque j'ai appris à lire ; selon la légende familiale j'avais à peine dix-huit mois. Mes parents me faisaient lire toutes sortes de textes pris un peu au hasard à l'occasion de réunions festives. J'ai vite compris aussi que la capacité de lire attirerait beaucoup l'attention. Mais enfant je trouvais que les livres portant la mention "pour enfants" ne les prenaient pas très au sérieux et ne flattaient pas leur intelligence. Pour cela plus tard, j'ai décidé d'écrire plusieurs lire pour enfants en les respectant et en les prenant au sérieux.

2 - En introduction, vous mentionnez les problèmes de société. Vous êtes-vous laissé une liberté d'expression, est-ce facile lorsque l'on est fils de diplomates?

Ecrire en anglais est libérateur à cet égard. Je ne me suis jamais vraiment inquiété d'avoir un impact sur la carrière de mes parents. En fait ma mère traduit nombreux de mes livres en thaï.

3 - Souvent dans un roman pour enfant, l'auteur privilégie un personnage. Pourquoi cette neutralité entre les deux protagonistes de cette histoire?

La neutralité est assez importante dans cette histoire. Les gens des deux côtés de la fracture sociale ne considèrent généralemnet pas ceux qui leur font face. Mais je suis toujours tiraillé dans l'ordre hiérarchique social et l'égalitarisme dans les cultures. C'est le problème d'être biculturel.

4 - Quelle est la part de vos souvenirs dans cette histoire?

Vous savez, aucun des personnages de cette histoire n'a été semblable à mes propres souvenirs d'enfance. C'est vrai que j'ai vécu une enfance "privilégiée", mais c'était aussi une existence beaucoup plus "européanisée" que celle de ce riche garçon évoqué dans ce roman. Les deux personnages sont nés de mon observation attentive des autres et de l'écoute des jeunes. Mais oui, j'ai passé aussi beaucoup de temps en tant que moine bouddhiste, à la fin de la quarantaine, ce qui est très inhabituel : c'est un rite que les thailandais vivent vers l'âge de vingt ans.

5 - Le Bangkok que vous décrivez a t-il beaucoup changé aujourd'hui?

Eh bien, probablement pas. Le principal évènement - la construction d'un mur en tôle ondulée pour cacher le bidonville lors d'une conférence internationale - s'est passé dans les années 1980, je crois. C'est ce qui m'a inspiré pour l'idée de ce roman. Mais les personnages eux-mêmes sont beaucoup plus contemporains. Ce mur aurait pu être construit à n'importe quel moment des dernières décenies de l'histoire politique complexe de la Thailande.

6 - Nous avons peu de livres en France évoquant la Thailande pour les jeunes lecteurs. Quelles sont les histoires, les musiques de votre jeunesse? Vos séjours aux Etats-Unis et en Europe ont-ils beaucoup influancé vos goûts?

J'ai grandi en Angleterre, aux Etats-Unis, aux Pays-bas et en France avant de retourner en Thailande ; jusqu'à mon retour à Bangkok vers l'âge de 50ans, je n'avais vécu que cinq années en Thailande.Je pense que le fait d'avoir été aussi longtemps absent est ce qui m'a donné la capacité d'observer : à la fois comme outsider et comme initié. Les histoires de ma jeunesse sont des récits de science fiction, trouvés dans la bibliothèque de la classe, et de la mythologie. Etant passé de culture en culture tout le temps, je percevais ma "patrie" en quelque sorte comme une sorte de Grèce Antique dotée de vaisseaux spatiaux.

7 - Vous composez de la musique et des romans. Est-ce une forme d'écriture si différente?

Je pense qu'il s'agit du même processus. Maintenant je compose éssentiellement des opéras : c'est d'avantage unifié.

8 - La traduction de votre roman en thaï a t-elle était facile?

La traductrice est l'un des écrivains les plus connus de Thailande et elle a écrit également un roman bien connu pour les jeunes adultes. Je savais que mon récit était entre de bonnes mains.

9 - Comment avez-vous rencontré votre éditeur français?

Ah! ... Sur internet!

10 - Quel roman, quelle musique auriez-vous aimé écrire?

Si j'avais été un autre auteur, un autre compositeur, je choisirais peut-être une autre direcion de vie. J'aime de nombreux compositeurs, comme Mozart, Malher... et de nombreux écrivains d'Euripide à Robertson Davies, mais je n'aurais pas voulu écrire leur oeuvre. Si j'étais quelqu'un d'autre, j'évoluerai dans un autre domaine. J'ai admiré -pour différentes raisons- Alexandre le Grandet Einstein. Parce qu'ils ont changé notre façon de percevoir le monde.

11 - Pouvez-vous nous parler de vos projets?

Avec l'âge, je reviens un peu vers le roman. Je termine lentement des projets inachevés il y a vingt ans, lorsque j'ai changé brusquement de piste pour redevenir musicien. En musique, je viens de terminer mon septième opéra de ma série "dix vies de Bouddha". Cela prend bien plus de temps que je ne le pensais, mais c'est encore un gros travail. Je planifie encore de nombreux autres opéras... J'espère vivre suffisament pour tous les finir!

 

texte initial en anglais.

Prix littéraires

Œuvres littéraires

Série Vampire Junction

  1. Vampire Junction ((en) Vampire Junction1984)
  2. Valentine ((en) Valentine1992)
  3. Vanitas ((en) Vanitas1995)

Série Chroniques de l'Inquisition (Inquestors)

  1. Lumière sur le détroitDenoëlcoll. « Présence du futur » no 379, 1984 ((en) Light on the Sound1982), trad. Jean-Paul Martin (ISBN 2-207-30379-9)
    Sous le nom de Somtow Sucharitkul. Révisé en 1986 par l'auteur puis reparu en France en 2005 dans le recueil Chroniques de l'Inquisition - 1 sous le titre Lumière sur l'abîme5.
  2. Le Trône de folie ((en) The Throne of Madness1983)
  3. Les Chasseurs d'utopies ((en) Utopia Hunters1984)
  4. Le Vent des ténèbres ((en) The Darkling Wind1985)

Série The Crow

  1. Temple de la nuitPocketcoll. « Terreur » no 9267, 2002 ((en) Temple of Night1999)

Recueil de nouvelles

  • Mallworld graffitti ((en) The Ultimate Mallworld2000), trad. Jacques Chambon
    Sous le nom de Somtow Sucharitkul.