HUGHES kiku

Hughes k photo

 

Illustratrice basée dans la région de Seattle aux USA. Son travail a été présenté dans "Beyond anthology", vol. 1 et 2, Short box 6 et Alloy anthology. Elle crée des histoires sur l'identité, la romance et la science-fiction. "Indésirables" est son premier roman-graphique

Dans ce roman graphique, l'auteure aborde un sujet souloureux et peu abordé : l'internement des japonais et américano-japonais en 1940 aux Etats-Unis ; elle fait un parallèle avec le gouvernement Trump directement en situant l'histoire de nos jours. L'héroïne fait de troublants retours dans le passé où elle va revivre l'enfer enduré par sa communauté...

Indesirables"LES INDESIRABLES" Kiku HUGHES Ed. Rue de Sèvres

 

- Comment êtes-vous venue à l’illustration ?

                         - How did you come to illustration?

J'ai toujours aimé le dessin, mais au collège, j'ai étudié la littérature. Il m'a fallu un certain temps pour réaliser que je pouvais combiner mon amour de la fiction et mon amour de l'art, et lorsque je m’y suis intéressée, il y avait déjà des bandes dessinées incroyables disponibles en ligne. Les webcomics et les bandes dessinées auto-éditées m'inspiraient beaucoup parce que les créateurs étaient très diversifiés, plus que dans les grandes maisons d'édition, puisque la barrière d'entrée était moins chère. J'ai vu à quel point les bandes dessinées peuvent être puissantes pour raconter des histoires qui sont un peu oubliées.

 I always loved drawing, but in college I studied literature. It took me a while to realize that I could combine my love of fiction and my love of art, but luckily when I did, there were already amazing comics being made available online. Webcomics and self-published comics were so inspiring to me because the creators were so diverse, moreso than in big publishing houses, since the barrier of entry was less expensive. I saw how powerful comics can be in telling stories that get overlooked.

 

- «Indésirables» est votre premier roman graphique: pourquoi ce choix de format pour raconter cette histoire?                                                                                                                                  - « Displacement » is your first graphic novel: why this choice of format to tell this story?

Vraiment, je trouve que la bande dessinée est le moyen le plus naturel pour moi de raconter des histoires. J'aime la possibilité d'insérer des scènes calmes où aucun mot n'est nécessaire, mais où l'émotion est toujours présente. Et je crois que les visuels rendent l'histoire plus accessible et plus intrigante.

Really I just find comics to be the most natural way for me to tell stories. I like the ability to insert quiet scenes where no words are necessary, but emotion is still present. And I believe the visuals make the story more accessible and more intriguing.

 

- Cette histoire méconnue est-elle un héritage difficile à porter? Pensez-vous que la mémoire de ces familles soit transmise?                                                                                                        - Is this little-known story a difficult legacy to bear? Do you think it is transmitted in the memory of these families?

Je pense que le traumatisme de nos grands-parents s'est certainement transmis à travers les générations. Heureusement, je pense que beaucoup, de ma génération, le considèrent moins comme un fardeau que comme une responsabilité. Il peut être difficile de démêler les façons compliquées dont le passé nous affecte encore, mais une fois que ce travail est fait, il est inspirant de savoir ce que nos ancêtres ont vécu et ce que nous pouvons faire pour garder leurs souvenirs vivants. Nous pouvons utiliser ces souvenirs que nous ressentons dans de nombreux aspects de notre vie pour nous inciter à agir pour protester contre le racisme et la xénophobie perpétrés par notre gouvernement aujourd'hui.

I certainly know that the trauma of our grandparents was transmitted through the generations. Fortunately I think many of my generation view it less as a burden and more of a responsibility. It can be difficult to untangle the complicated ways in which the past still affects us, but once that work is done, it is inspiring to know what our ancestors went through and what we can do to keep their memories alive. We can use those memories that we feel in many aspects of our lives to spur us to action in protesting the racism and xenophobia perpetrated by our government today.

 

- Pourquoi souhaitez-vous évoquer cette sombre histoire passée ?                                                                                                                                                                                                                    - Why did you want to evoke this dark passage from the past?

J'ai commencé à écrire "Les indésirables" en 2016, lors de la campagne présidentielle de Trump. Même avant son arrivée au pouvoir, sa rhétorique était extrêmement familière aux Américains d'origine japonaise. Les mêmes tactiques de peur, boucs émissaires et sifflets racistes utilisés pour détenir les Américains d'origine japonaise dans les années 1940 ont été utilisés par la campagne Trump contre les immigrants, les musulmans américains et les latino-américains. Il était donc important de rappeler aux lecteurs ces similitudes. L'incarcération des Américains d'origine japonaise a été largement condamnée aux États-Unis, je voulais donc montrer aux gens qu'ils ne peuvent pas à la fois condamner cette action dans le passé et l'approuver dans le présent.

I began writing Displacement in 2016, during the Trump presidential campaign. Even before he came to power, his rhetoric was extremely familiar to Japanese Americans. The very same fear tactics, scapegoating and racist dog-whistles used to detain Japanese Americans in the 1940s were being used by the Trump campaign against immigrants, Muslim Americans and Latinx Americans. It felt important therefore to remind readers of these similarities. The incarceration of Japanese Americans has been largely condemned in the US, so I wanted to show people that they cannot both condemn that action in the past, and endorse it in the present.

 

- Vous faites un parallèle avec notre époque: craigniez-vous que l'histoire se répète aux États-Unis?                                                                                                                                                        - You draw a parallel with our times: were you worried that history would repeat itself in the United States

Oui, et je m'inquiète toujours, même avec Trump parti de ses fonctions. Ce que j'ai appris en faisant des recherches sur "Les inésirables", c'est que ces injustices ne commencent et ne se terminent pas si rapidement. Obama a également contribué à la détention des immigrants indéfiniment et à la séparation des familles. Biden n'a toujours pas fait une priorité de mettre fin à l'ICE (Immigration and Customs Enforcement) ou de mettre fin aux pratiques de l'ère Trump dans les centres de détention de l'ICE. Ces pratiques inhumaines se poursuivent, tout comme le racisme endémique non seulement dans le public mais parmi les législateurs. Ce sont toutes des conditions qui ont conduit à la facilité avec laquelle FDR a réussi à rassembler les Américains d'origine japonaise dans les années 1940. Cela pourrait encore se reproduire.

Yes, and I still worry, even with Trump gone from office. What I learned while researching Displacement was that these injustices do not start and end so quickly. Obama also had a hand in detaining immigrants indefinitely and separating families. Biden still has not made it a priority to end ICE (Immigration and Customs Enforcement) or end Trump-era practices at ICE detention centers. These inhumane practices continue, as does rampant racism not just in the public but among legislators. These are all conditions that led to the ease with which FDR was able to round up Japanese Americans in the 1940s. It could still happen again.

 

- Comment avez-vous appris cette histoire ?                                                                                                                                                                                                                                                            - How did you learn about this story?

J'ai grandi en connaissant les faits de base sur le séjour de ma grand-mère au camp, mais comme elle est décédée longtemps avant ma naissance, je n'avais que des témoignages de seconde main. Même ceux-ci étaient limités car elle n'a pas raconté à ma mère beaucoup d'histoires sur le camp, car beaucoup de sa génération hésitaient à parler de leurs expériences. J'ai pu faire mes propres recherches en parcourant des documents conservés par la Bibliothèque du Congrès, le FBI et les Archives nationales. Il y avait tellement de surveillance des Américains d'origine japonaise à cette époque qu'il y avait en fait beaucoup de paperasse liée à son séjour au camp. Je n'ai toujours pas d’informations sur ce qu'elle ressentait, ce qu'elle pensait et comment cela l'avait affectée. Celles que je devais assumer et deviner sur la base du peu que je savais d'elle.

I grew up knowing the basic facts of my grandmother's time in camp, but since she died so long before I was born, I only had second-hand accounts. Even those were limited since she did not tell my mom many stories about camp, as many of her generation were reluctant to talk about their experiences. I was able to do my own research by looking through documents kept by the Library of Congress, the FBI and the National Archives. There was so much surveillance of Japanese Americans at that time that there was actually a lot of paperwork related to her time in camp. Still I lack the stories of how she felt, what she thought and how it affected her. Those I had to assume and guess based on what little I knew of her.

 

- Quels sont vos liens aujourd’hui avec le Japon ?                                                                                                                                                                                                                                                    - What are your ties now with Japan?

J'ai très peu de liens avec le Japon lui-même. Je ne l'ai visité qu'une seule fois, en tant que touriste, et bien que nous ayons des parents éloignés là-bas, nous ne les connaissons pas particulièrement bien. Ma famille est arrivée en Amérique à la fin des années 1800 et au début des années 1900, et surtout après le camp, ils ne sont pas restés en contact avec des parents ou n'ont pas beaucoup transmis leur culture ou leur langue. Je me considère comme japonaise américaine, mais pas japonaise, et je crois qu'il y a toute une différence entre les deux.

I have very few ties to Japan itself. I have only visited once, as a tourist, and though we have distant relatives there we don't know them particularly well. My family came to America in the late 1800s/early 1900s, and especially after camp they did not keep in touch with relatives or pass down much in the way of culture or language. I consider myself Japanese American, but not Japanese, and there is quite a difference between the two I believe.

 

- Selon vous, les Américains d'origine japonaise sont-ils suffisamment présents dans les livres et les bandes dessinées?                                                                                                                  - In your opinion, are Americans of Japanese origin sufficiently present in books and comics?

Ce qui est intéressant dans le fait d'être américaine d’origine japonaise, c'est le voyage que nous avons parcouru, de la diffamation à la fétichisation au fil des siècles. Depuis notre première arrivée dans les années 1960, et sans doute dans les années 1980, lorsque l'industrie automobile et les booms technologiques se produisaient au Japon, tout ce qui était japonais était considéré comme différent, étrange et dangereux. Mais avec la montée en popularité de choses comme l'anime, la J-pop, et même la cuisine japonaise devenant de plus en plus courante en Amérique, de nombreuses pratiques culturelles japonaises sont maintenant considérées comme à la mode ou cool. Mais la fétichisation n'est pas la même chose que le respect, et bien que je vois les Américains d'origine japonaise d'avantage dans les médias maintenant que lorsque j’étais enfant, ils sont toujours écrasés par des écrivains blancs, réduits aux troupes orientalistes et rendus exotiques. Il est extrêmement rare de voir des Américains d'origine japonaise dans les médias où ils se sentent comme ma famille et ma communauté.

The interesting thing about being Japanese American is the journey we have gone through from being vilified to fetishized over the centuries. From our first arrival all the way through the 1960s, and arguably through the 1980s when the auto industry and tech booms were happening in Japan, all things Japanese were considered other, strange and dangerous. But with the rise in popularity of things like anime, J-pop, even Japanese food becoming more mainstream in America, many Japanese cultural practices are considered trendy or cool now. But fetishization is not the same as respect, and while I do see Japanese Americans in media more now than I did as a child, they are still overwhelmingly written by white writers, reduced to Orientalist tropes and made to seem exotic. It is extremely rare to see Japanese Americans in media where they feel like my family and community.

 

- Si vous deviez créer une histoire sur le Japon,quel sujet aimeriez-vous évoquer ?                                                                                                                                                                                        - If you had to create a story about Japan, what topic would you like to discuss?

Je ne pense pas que ce serait à moi de créer une histoire sur le Japon. J'en sais très peu à ce sujet et je ne voudrais pas parler d'une personne qui est née et a grandi là-bas et qui a une réelle compréhension de la culture. J'aurais aimé pouvoir en savoir plus sur la vie de mes arrière-grands-parents au Japon, mais c'est peu probable puisqu'ils ont émigré il y a si longtemps, personne dans ma famille ne parle japonais maintenant, et ils étaient d'Hiroshima, donc peu de choses ont probablement survécu aux bombardements.

I don't think it would be my place to create a story about Japan. I know very little about it, and I wouldn't want to talk over a person who was born and raised there, and who has real understanding of the culture. I wish I could know more about my great grandparents' lives in Japan, but that is unlikely since they emigrated so long ago, nobody in my family speaks Japanese now, and they were from Hiroshima so not much is likely to have survived the bombing.

 

- Pouvez-vous nous parler de vos projets ?                                                                                                                                                                                                                                                                - Can you tell us about your projects?

Malheureusement, je ne peux pas dire grand-chose maintenant! J'aimerais que mes futurs projets soient également enracinés dans la justice sociale, mais j'ai un amour pour la science-fiction et j'espère donc explorer des contextes plus futuristes.

Unfortunately I can't say much now! I would like my future projects to be similarly rooted in social justice, but I have a love for sci-fi so I hope to explore more futuristic settings.