Tsunami

"TSUNAMI" / Chitrakar, Joyeb et Moyna Ed. Rackham, 2009

Chanté par les peintres de rouleaux patuas du Bengale Occidental, "Tsunami" rappelle à notre mémoire un évènement terrifiant de l'histoire récente. A la manière traditionnelle de l'art patua, ce livre dépliant tire de l'actualité dramatique une fable émouvante. Au-delà de ses accents funèbres, cette ballade évoque comme toutes les anciennes formes de chants de deuil, la persistance de la vie dans la mort.

Le patua est une forme d'art narratif, composé d'une série de dessins rassemblés en un rouleau. Elle appartient à une tradition de performances nomades où les artistes-compositeurs allaient de village en village, montrant les images et chantant leurs récits. Leur répertoire comprenait autant les histoires traditionnelles que les nouvelles locales. De nos jours, les artistes contemporains font également apel aux évènements rapportés par les médias de masse, particulièrement l'actualité dramatique ou chargée en émotion. Leur imagination exceptionnelle introduit une empathie désuète au sein du reportage moderne et, ce faisant, créée des contes émouvants qui transforment l'éphémère en art à la portée universelle.

Img 8433

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ecoute mes mots maintenant /

et entends-moi à présent /

la tragique histoire que je chante /

de la terrible déferlante /

Tsunami /

mort toute puissante.

Img 8434

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Deux mille quatre se refermait /

Quand tout a été emporté /

objets chers, êtres aimés, /

tous les jouets de la fatalité /

Tsunami / immense meurtrier

Noyés devant, noyés derrière /

partout noyés sous la mer /

maisons de bois ou de pierre /

rien n'échappe à la colère /

quand impitoyable tu t'abats /

gloire et fortune ne durent pas /

Tsunami /

tu rends présent le trépas


Img 8439

Une fillette  /

dans un arbre réfugiée /

voit sa famille, ses amis /

par les eaux emportés /

devant tant de morts /

et d'inutiles douleurs /

voilà encore /

que mes yeux pleurent /

Tsunami /

source de tant de malheurs

Img 8440

Arrivent les reporters /

tels les yeux du monde /

l'histoire fait le tour /

des nations en une seconde /

horrifiés tous et toutes /

voient à la télévision /

le visage de Tsunami /

avide vague de dévastation

Img 8441

Mais sa bouche /

n'a pas tout dévoré /

des bêtes l'ont senti /

et se sont réfugiés /

sur les montagnes /

les plus élevées /

Là où la langue des flots s'est arrêtée /

Tsunami /

qui ne peut être stoppé

Img 8442

Ballet d'hélicoptères /

débrits de toitures /

survivants qui se battent /

pour de la nourriture /

amer destin /

de mourir comme des mouches /

les larmes coulent /

de mes yeux, de ma bouche /

aide, politique /

et petits arrangements /

vont de concert /

entre les baraquements /

les affamés tiendront-ils /

encore longtemps /

tsunami /

terreur des vivants ?

Comme une lueur /

au milieu des tourments /

entre les religions /

les murs tombent un instant /

dans une mosquée /

reposent dorénavant /

côte à côte hindous /

et musulmans /

Tsunami /

qui tue sans dicernement

Une histoire d'espoir /

avant de finir /

sur une berge, un temple /

regardait le temps vieillir /

il n'a ni cédé /

ni ne s'est effondré /

mais on a vu à ses pieds /

un autre temple se dévoiler /

sous les sables /

par les flots avalés /

même dans la destruction /

tu fais surgir la beauté /

tsunami /

apatride calamité !