NATHALIE WYSS

 
Avt nathalie wyss 3997 Nathalie WYSS
Nathalie Wyss, auteure Suisse née en 1987 a commencé très jeune à écrire. Elle est également libraire et connue également comme auteure. Nous avons déjà remarqué son intérêt pour l'Asie et Le roi des rois est pour chinedesenfants un coup de coeur. 
 
F 2 A propos de LE ROI DES ROIS éditions Magnard, mars 2019, coup de coeur chinedesenfants
 
1 - Comment êtes-vous venue à l’écriture et pourquoi écrivez-vous pour les plus jeunes ?
J’écris depuis mes 10 ans. Déjà à l’époque, je fabriquais des petits livres pour enfants avec des pages A4 pliées en deux puis agrafées. Après cela, j’ai commencé à écrire des histoires d’horreurs inspirées par série de livres « Chair de poule ». À l’adolescence, j’écrivais des poèmes et à 18 ans, j’ai commencé à envoyer des textes aux maisons d’éditions jeunesse. J’écris pour les enfants parce que le monde de l’enfance m’ émerveille, il est doux, tendre, c’est un magnifique abri. La littérature jeunesse est pleine de rêves, d’espoir, de magie, c’est ce dont nous avons besoin pour grandir et pour vivre. Les enfants et les adolescents sont fascinants. Le monde n’est pas rose mais la littérature jeunesse permet de l’adoucir un peu...
 
2 - Quels sont vos livres d’enfance préférés ou qui vous ont marquée ?
Je ne suis pas née dans une famille de lecteur mais j’allais à la bibliothèque de l’école. Je me souviens très bien d’« Arc-en-ciel » que j’ai lu des centaines de fois, de 
« L’œil du loup » et du « Petit prince » qui m ’ont beaucoup marquée. Je les ai relus plusieurs fois depuis et à chaque fois ils sont plus extraordinaires !
 
3 - Vous êtes libraire et lectrice : quel(s) livre(s) auriez-vous aimé avoir écrit ?
Des tas ! Question terrible ! Pour n’en citer que deux... En jeunesse, mon plus gros coup de cœur « Le seul et unique Ivan » aux éditions du Seuil de Katherine Applegate ; un vrai bijou de poésie et de douceur avec comme narrateur, un gorille enfermé dans un centre commercial... Et pour les grands, « Règne Animal » de Jean-Baptiste Del Amo chez Gallimard, un chef-d’œuvre, beaucoup moins doux par contre... ; )
 
4 - Votre métier vous permet d’avoir un œil plus aiguisé sur la production éditoriale. L’Asie est de plus en plus représentée, mais peu l’Inde et cette région. Avez-vous des retours de jeunes lecteurs sur ces livres évoquant l’Asie ? Peut-on mettre en argument de vente cette notion géographique ?
J’ai souvent des retours de jeunes lecteurs mais pas de retours spécifiques liés à l’Asie qui me viennent à l’esprit. Ce continent attire c’est certain ! Après, s’il fallait en faire un argument de vente, je dirais que le Japon (que je n’ai jamais visité) est le grand vainqueur, surtout auprès des adolescents !
 
5 - Vous avez déjà écrit des textes évoquant des pays d’Asie : pourquoi cette partie du monde, y avez-vous voyagé ?
Oui, j’ai eu la chance de visiter ce continent à plusieurs occasions. C’est mon père qui m’a fait découvrir le Népal, et puis, assez naturellement, l’envie de découvrir d’autres pays s’est faite sentir ! Le Laos, la Thaïlande, la Mongolie, l’Inde... Ces pays sont très inspirants de par leurs mythologies si différentes des nôtres ! C’est un terrain propice à l’imaginaire, à l’épique même. Pour les enfants, c’est une formidable ouverture sur le monde !
 
6 - Le roi des rois est un texte court : comment a-t-il trouvé cette collection et éditeur ?
La collection « Presto » aux éditions « Magnard » publie essentiellement des textes courts. Quand je l’ai découverte, j’ai envoyé mon texte par e-mail. Je suis très heureuse qu’il ait été accepté car c’est une super collection !
 
Vous écrivez des textes dans des formats différents, certains illustrés Comment vos textes trouvent-ils leur chemin jusqu’à l’éditeur ; décidez-vous en amont le format, du lectorat visé ?
De par mon métier de libraire, j’ai une belle vision d’ensemble des différentes maisons d’éditions jeunesse existantes. Cela me permet d’envoyer mes textes à bon nombre d’entre elles. J’essaie de cibler au mon mieux les maisons selon leur sensibilité, ce qui ne m’empêche pas de recevoir des quantités astronomiques de refus ! Un à deux par jour ! ; ) Et alors parfois, je reçois un oui ! Quelle joie et quelle chance ! Quel honneur aussi de pouvoir entrer dans l’univers d’enfants, dans l’intimité des familles.
 
8 - Vous évoquez de jeunes garçons sur la thématique du deuil : comment est née cette histoire, pourquoi ce sujet ?
Le Roi des rois est né durant un voyage de deux mois en Inde. Je n’ai pas vraiment choisi la thématique du deuil d’une manière consciente, cette histoire m’est un peu tombée dessus. Je crois que c’était une manière d’extérioriser l’Inde. L’Inde, à la fois âpre et douce, magnifique et affreuse, folle et sage... Patrice Favaro a dit lors d’une conférence que l’Inde vous pulvérise et il y a bien quelque chose de cela. On me dit parfois que ce texte est dur et c’est vrai, mais l’Inde n’est pas facile. Et puis il me semble qu’à l’adolescence on aime se confronter de plein fouet à la brutalité de la vie, alors, peut-être que ce texte parlera à quelques adolescents, du moins je l’espère ! ; )
 
9 - Envisagez-vous écrire de nouveau sur ces pays ?
Oh oui ! Je suis tombée amoureuse de la Mongolie, et j’ai aussi beaucoup aimé le Népal (même si je ne suis pas assez sportive pour y retourner). Ce sont vraiment des autres mondes qu’il faut absolument faire découvrir aux enfants et les histoires sont une bien belle manière de le faire ! J’ai beaucoup conseillé « L’histoire du chien jaune de Mongolie » paru aux éditions de la Martinière de Maïté Laboudigue, un magnifique album malheureusement épuisé aujourd’hui. J’ai deux histoires en cours destinées à des albums. On verra bien si elles trouvent, un jour, une maison d’édition auprès de qui reposer...
 
10 - Pouvez-vous nous parler de vos projets ?
Deux nouveaux albums sont à paraître en septembre aux éditions L’initiale : « Onze ours » illustré par Pascale Breysse et « Le chat, la barque et l’enfant » illustré par Caroline Dalla. Et sinon, beaucoup d’histoires en cours d’écriture... ; )
 
Les derniers titres parus de Nathalie Wyss
 
- De quelle taille est ton coeur ? Ed. Heletiq
- Un marron dans la poche Ed. L'initiale
- L'allumeur de réverbères Ed. Oskar
 
Nathalie Wyss est libraire et collabore à la Librairie à l'étage (cliquez ici)
page Facebook : https://www.facebook.com/nathalie.wyss.982