HISTOIRE DU LIVRE JAPONAIS 2

HISTOIRE DU LIVRE POUR ENFANT JAPONAIS (2ème partie)

Partie 2 L'ère Dowa: du lancement d'Akai Tori à l'avant-guerre

1. La création de magazines pour enfants

Un passage d'une "devise pour Akai tori [oiseau rouge]", publié dans le numéro inaugural du magazine, déclare: "Akai tori. . . est à l'avant-garde d'un mouvement historique pour préserver et développer la pureté des enfants en rassemblant les efforts sincères des meilleurs écrivains et illustrateurs d'aujourd'hui et en encourageant le travail créatif des jeunes écrivains pour les enfants. "L'expression" pureté des enfants "utilisée dans cette devise révèle la vision typique des" enfants "de l'ère Taisho. (Plus tard, le critique et écrivain de la littérature pour enfants prolétarienne Kusuro Makimoto a critiqué ce point de vue pour avoir trop insisté sur le «cœur pur des enfants», l'étiquetant comme doshin-shugi.)

Après cela, un certain nombre d'autres magazines pour enfants importants ont été fondés, y compris Kin no fune (rebaptisé plus tard Kin no hoshi [L'étoile d'or]), Dowa [histoires d'enfants], et Otogi no sekai [Le monde des contes de fées ], qui a favorisé la floraison de la littérature doshin. Dowa (histoires d'enfants) et doyo (chansons d'enfants) sur les enfants purs d'esprit ont été écrits en grande quantité.


Ryunosuke Akutagawa, Takeo Arishima, Koji Uno et d'autres écrivains des principaux cercles littéraires japonais ont commencé à écrire dowa. Mimei Ogawa et Joji Tsubota sont parmi les écrivains dowa les plus célèbres et les plus prolifiques, tandis que Hakushu Kitahara, Yaso Saijo et Ujo Noguchi sont les écrivains doyens les plus connus. Des illustrateurs talentueux ont également prêté leur art aux magazines pour enfants: Yoshio Shimizu pour Akai tori, Kiichi Okamoto pour Kin no fune et Shiro Kawakami pour Dowa.


2. Culture populaire pour les enfants

À l'époque de Showa (1926-1989), plusieurs séries complètes d'œuvres pour enfants de divers genres ont été publiées, dont le volume Nihon jido bunko (bibliothèque japonaise pour enfants) (1927-1930), publié par l'ARS et le volume 88 Shogakusei zenshu. [Les œuvres complètes pour les enfants de l'école primaire] (1927-29), par les maisons d'édition Kobunsha et Bungei Shunjusha. Il s'agissait d'éditions populaires produites en série et à bas prix publiées au milieu de la récession.

Les populaires magazines pour enfants de Kodansha, Shonen kurabu [club des garçons] et Shojo kurabu [club des filles], tous deux inaugurés à l'époque de Taisho, ont régulièrement augmenté leur tirage. La littérature pour enfants est rapidement entrée dans l'ère du marché de masse. Parmi les principales histoires sérialisées avec des illustrations dans Shonen kurabu étaient Shinshu tenmakyo [Cheval céleste dans la terre divine] par Eiji Yoshikawa, Kaiketsu kurozukin [Le capuchon noir] par Hitomi Takagaki, Aa gyokuhai ni hana ukete [Ah! Fleurs dans une tasse de jade] de Koroku Sato, Kushin no gakuyu de Kuni Sasaki, Kakubee jishi [Le danseur du lion] de Jiro Osaragi, Tekichu odan sanbyakuri de Minetaro Yamanaka, et Kaijin nijumenso [Le démon à vingt visages] de Ranpo Edogawa. D'autres séries de mangas comme Boken Dankichi [Dankichi, un garçon aventurier] de Keizo Shimada et Norakuro [Le chien noir errant] de Suiho Tagawa étaient aussi très populaires.

Avec la diffusion de l'éducation féminine, des magazines pour les filles, tels que Shojo gaho [Magazine illustré des filles], qui portait la série Hana monogatari de Nobuko Yoshiya, et Shojo no tomo [Compagnon des filles], étaient également largement lu.
3. Avant et pendant la guerre

En 1924, Chumon no ooi ryoriten [Le restaurant de plusieurs ordres], du poète et écrivain Kenji Miyazawa, a été publié. C'était la seule collection de dowa publiée durant sa vie.

Au début de l'ère Showa, des histoires écrites pour les enfants d'âge préscolaire et les élèves des écoles primaires ont commencé à apparaître. Parmi les précurseurs de ce genre figuraient les œuvres de Hirosuke Hamada et Wanwan monogatari de Shozo Chiba (1929).

En 1931, l'incident de Mandchourie est survenu, plongeant le Japon dans une longue période de guerre. La deuxième guerre sino-japonaise a éclaté en 1937.

En 1938, le ministère de l'Intérieur a publié ses «Points essentiels pour l'orientation dans la lecture juvénile. "Cette directive représentait un cas de contrôle de la liberté de parole, mais comme les spécialistes des domaines de la littérature pour enfants, de la psychologie de l'enfant et de la pédagogie pour enfants étaient initialement consultés, la" guidance "a en réalité incité littérature pour enfants de mérite artistique. Beaucoup de nouvelles œuvres d'auteurs sont sorties dans ces circonstances, y compris Ojiisan no ranpu de Nankichi Niimi (1942), et Dobutsudomo [Animaux] de Muku Hatoju (1943).

Pendant ce temps, les écrivains établis s'impliquaient de plus en plus dans la coopération avec l'effort de guerre. Pendant la période de guerre, 1931-1945, de nombreux ouvrages ont été écrits pour inculquer aux enfants des sentiments à l'appui de l'effort de guerre, mais cette période était en grande partie un vide en ce qui concerne la littérature pour enfants.

T image02 012-1Akai tori [Oiseau rouge]
Akai Tori Sha [1918] - [1929]
Ce magazine pour enfants a été édité par Miekichi Suzuki, qui a commandé des œuvres d'auteurs et d'illustrateurs renommés de l'époque pour créer un contenu hautement artistique, jouant ainsi un rôle de premier plan dans l'établissement de la littérature moderne pour enfants.
Montré ici est vol. 4, non. 6.

T image02 022-2Otogi no sekai [Le monde des contes de fées]
Bunkodo [1919] - [1922]
Mimei Ogawa était l'éditeur de ce magazine quand il a été lancé.
Shigeru Hatsuyama a été chargé d'illustrer la couverture et d'autres parties du magazine, qui ont été bien reçues. Les histoires étaient souvent des relectures de contes populaires. Montré ici est vol. 1, non. 4.

T image02 032-3Tonbo no medama: Hakushu doyoshu [Eyes of a dragonfly: The collection of children’s songs by Hakushu] 1
Written by Hakushu Kitahara/Illustrated by Sue Yabe and others
ARS 1919
This is a collection of doyo (children’s songs) with illustrations, written by Hakushu Kitahara, who created many modern doyo. It was an attempt to modernize warabeuta (traditional nursery songs).

2-4Kin no fune [The golden boat]
(Published by Kin no Hoshi Sha 1919.11) Reprint ed.
HOLP SHUPPAN, Publishing 1983
This is a reprint of Kin no fune [The golden boat], which was launched in 1919 and then renamed to Kin no hoshi [The golden star] in 1922. Kiichi Okamoto was the illustrator of the magazine. The main feature was the stories that introduced masterpieces of world literature to children.

T image02 052-5Dowa [Story for children]
Kodomo-Sha [1920]-[1926]
This magazine was launched by Kodomo-Sha in 1916 as a brother publication to Ryoyu [Good friends]. The main illustrator was Shiro Kawakami. One of the first editors, Shozo Chiba, published Kyodo dowa [Children’s stories from the provinces]. Shown here is vol. 4, no. 5.

T image02 062-6Kojiki monogatari, jokan [Records of ancient matters, vol. 1]
Written by Miekichi Suzuki/Illustrated by Yoshio Shimizu
HOLP SHUPPAN, Publishing 1969
(Akai tori no hon, daiissatsu [Books of Red bird, vol. 1])
Reprint of the book published by Akaitori sha in 1920. Retelling of Kojiki [Records of ancient matters] for children which appeared in Akai tori [Red bird] vol. 3, no. 1 to vol. 5, no. 3.

T image02 072-7Ou à tokei [Perroquets et horloges]
Écrit par Yaso Saijo / Illustré par Yoshio Shimizu et Masao Kato
HOLP SHUPPAN, édition 1969
(Akai tori no hon, daisansatsu [Les livres de l'oiseau rouge, volume 3])
Appelez le numéro KH6-4 (première édition 390-48- (3))
Ceci est une réimpression d'un livre publié par Akaitori sha en 1921. Yaso Saijo était un écrivain de poèmes symboliques qui a tenu l'idéal "doyo (chansons pour enfants) comme des poèmes symboliques."

T image02 082-8Akai rosoku à ningyo [La bougie rouge et la sirène]
Écrit par Mimei Ogawa
Nihon Kindai Bungakukan 1969
(Kindai bungakukan: Meicho fukkoku zenshu [Littérature japonaise moderne: Réimpression de chefs-d'œuvre] 83)

Call No. KH6-27 (Première édition 501-58)
Il s'agit d'une réimpression d'un livre publié à l'origine par Ten'yusha en 1921. Il s'agit d'une anthologie de dowa (contes pour enfants) écrite par Mimei Ogawa, considérée comme le père des contes pour enfants japonais modernes. L'histoire du titre a été d'abord portée dans le Tokyo Asahi Shimbun [journal de Tokyo Asahi].

T image02 092-9Koganemaru: sanjunenme kakinaoshi [Un chien nommé Koganemaru: révisé dans la 30e année]
Écrit par Sazanami Iwaya
HOLP SHUPPAN, édition 1974
(Nihon jido bungakukan: Meicho fukkoku, dainishu [Littérature japonaise pour enfants: Réimpression des chefs-d'œuvre, volume 2] 14)
Ce livre est la réimpression de Koganemaru [Un chien nommé Koganemaru], un livre connu comme la première histoire originale des enfants au Japon publiée par Hakubunkan en 1921, réécrite en langue vernaculaire.

T image02 102-10Jugoya otsukisan [Pleine lune]
Écrit par Ujo Noguchi / Musique par Nagayo Motoori / Illustré par Kiichi Okamoto
HOLP SHUPPAN, édition 1971
(Nihon jido bungakukan: Meicho fukkoku [Littérature japonaise pour enfants: Réimpression de chefs-d'œuvre] 12)
C'est une réimpression d'un livre publié à l'origine par Shobundo en 1921. Ujo Noguchi a écrit des chansons qui sont devenues populaires et ont été enregistrées, créant ainsi, avec Hakushu Kitahara et Yaso Saijo, la fondation du doyo moderne (chansons pour enfants).
Montré ici est le cas de glissement du livre.

T image02 112-11Maza gusu: Eikoku doyoshu [Mother Goose: La collection de comptines anglaises]
Traduit par Hakushu Kitahara
Ozorasha 1997
(Sosho Nihon no doyo [Série de chansons pour enfants japonais])
Ceci est une réimpression de Hakushu doyoshu daisanshu [Anthologie des chants d'enfants par Hakushu, vol. 3], publié par ARS en 1921. La série comprend 131 volumes au total. Hakushu a également étudié les chansons pour enfants de Grande-Bretagne et des États-Unis.
Montré ici est la page de titre.

T image02 122-12Hitofusa no budo [Une grappe de raisin]
Écrit par Takeo Arishima
HOLP SHUPPAN, édition 1971
(Nihon jido bungakukan: Meicho fukkoku [Littérature japonaise pour enfants: Réimpression de chefs-d'œuvre] 14)
Ceci est une réimpression d'un livre publié à l'origine par Sobunkaku en 1922. L'histoire du titre dépeint la vie intérieure d'un enfant, basée sur les expériences de jeunesse de l'auteur. Il est considéré comme l'un des chefs-d'œuvre de la littérature pour enfants de l'ère Taisho.

T image02 132-13Shojo kurabu [Club des filles]
Dai-nihon Yubenkai Kodansha [1923] -1946
Appelez Z32-411
Ceci est un magazine mensuel de filles qui a joué un rôle central dans le développement de romans pour les filles.
Shojo kurabu (少女 倶 楽 部) a été succédé par le magazine Shojo kurabu (少女 ク ラ ブ). Montré ici est vol. 2, non. 11.

T image02 142-14Hirosuke dowa dokuhon: daiisshu [Livre d'histoires pour enfants de Hirosuke, vol. 1]
Écrit par Hirosuke Hamada
Bunkyo Shoin 1924

Les œuvres de l'auteur, qui étaient des histoires sentimentalement lyriques de la bonne volonté des êtres humains, étaient populairement connues sous le nom de Hirosuke dowa [les histoires d'enfants d'Hirosuke]. Montré ici est la page de titre.

T image02 152-15Chumon no ooi ryoriten [Le restaurant de plusieurs ordres]
Écrit par Kenji Miyazawa
Nihon Kindai Bungakukan 1969
(Kindai bungakukan: Meicho fukkoku zenshu [Littérature japonaise moderne: Réimpression de chefs-d'œuvre] 91)
Ceci est une réimpression d'un livre publié à l'origine par Toryo Shuppanbu en 1924. C'est la seule anthologie existante de dowa (histoires d'enfants) de l'auteur, qui ont été auto-édités avant sa mort.
Le monde unique qu'il a créé a été acclamé par la critique à titre posthume et est maintenant considéré comme un chef-d'œuvre de la littérature japonaise pour enfants.

T image02 162-16Pinochio: Ayatsuri ningyo no boken: Dowa [Pinocchio: Aventure de la marionnette: histoires d'enfants]
Initialement écrit par C.Collodi / Traduit par Haruo Sato
Kaizosha 1925
N ° d'appel Y9-N05-H224
Ceci est une retranslation d'une version anglaise de l'italien original. La traduction japonaise originale est apparue dans Akai tori [oiseau rouge] vol. 4, non. 2 à vol. 5, n ° 3 comme une série intitulée Itazura ningyo no boken [Les aventures d'une marionnette espiègle], mais n'a jamais été achevée.

T image02 172-17Shinshu tenmakyo, dainikan [Chevalerie Shinshu, vol. 2]
Écrit par Eiji Yoshikawa
Dai-Nihon Yubenkai Kodansha 1927 (26e éd.: 1930)
Porté à Shonen kurabu [Club des garçons] vol. 12, non. 5 à vol. 15, non. 12. Trois volumes au total. Populaire pour son échelle magnifique et sa ligne dramatique. Illustré par Shokichiro Yamaguchi, un artiste de style japonais.

T image02 182-18Ootoko à issunboshi [Grand homme et petit pouce]
Edité par Masao Kusuyama / Illustré par Teiji Kawame
Fuzambo 1925
(E à ohanashi no hon [Livre de photos et d'histoires] 3)
E to ohanashi no hon [Un livre d'images et d'histoires] est une série de six volumes avec une présentation cohérente du texte et des illustrations et est considéré comme un précurseur des livres d'images modernes.

T image02 192-19Yume no tamago [L'œuf de rêve]
Écrit par Yoshio Toyoshima / Illustré par Jun Suzuki
Akai Tori Sha 1927
(Akai tori sosho [Série d'oiseau rouge] 4)
Ce livre représente les contes originaux créés pendant l'ère Taisho.
L'auteur pensait que dowa (histoires d'enfants) devrait faire en sorte que les lecteurs se sentent «libérés avec confiance».

T image02 202-20Aa gyokuhai ni hana ukete [Ah! Fleurs dans une tasse de jade
Écrit par Koroku Sato
Shonen kurabu [Club des garçons] vol.14, no. 9
Dai-Nihon Yubenkai Kodansha 1927
Ce travail a été sérialisé dans Shonen kurabu [Boys 'club] vol. 14, non. 5 à vol. 15, non. 4. Le titre provient d'une chanson utilisée dans un dortoir de la First Higher School (Tokyo). L'histoire est une représentation idéalisée de la persévérance, de l'effort constant et de l'amitié entre les garçons.

T image02 212-21Jaga no me [Les yeux d'un jaguar]
Écrit par Kinji Ome / Illustré par Hikozo Ito
Shonen kurabu [Club des garçons] vol. 14, n ° 9
Dai-Nihon Yubenkai Kodansha 1927
Ce travail a été sérialisé dans Shonen kurabu [Boys 'club] vol. 14, non. 1-12 comme un roman d'aventure populaire. L'auteur a été inspiré par des films d'action en série de l'étranger, qui étaient populaires à l'époque.

T image02 222-22Jidogekishu, jo [La collection de théâtre pour enfants, vol. 1]
Écrit par Shoyo Tsubouchi / Illustré par Ryo Tanaka
ARS 1927
(Nihon jido bunko [bibliothèque japonaise pour enfants] 21)
Le Nihon jido bunko [bibliothèque pour enfants du Japon] a été lancé en 1927 et est devenu une collection complète de littérature pour enfants, comprenant 76 volumes au total.
L'éditeur, ARS, a été fondé par le frère cadet de Hakushu Kitahara, Tetsuo. Montré ici est vol. 21.

T image02 232-23Yonen dowashu, jo [La collection d'histoires de jeunes enfants, vol. 1]
Edité par Kan Kikuchi / Illustré par Teiji Kawame
Bungei Shunjusha, Kobunsha 1927
(Shogakusei zenshu [Les œuvres complètes pour les enfants des écoles élémentaires] 1)

Shogakusei zenshu [Histoires rassemblées pour les enfants du primaire] a été publié de 1927 à 1929. Kan Kikuchi était le rédacteur en chef de la série, qui a atteint un total de 88 volumes. Il a concurrencé directement Nihon jido bunko [bibliothèque pour enfants japonaise] avec un contenu assez similaire pour aboutir à un procès. Montré ici est la page de titre.

T image02 242-24Kushin no gakuyu [Les jours difficiles d'un camarade de classe]
Écrit par Kuni Sasaki
Dai-nihon Yubenkai Kodansha 1930
Ce travail a été sérialisé dans Shonen kurabu [Boys 'club] vol. 14, non. 10 à vol. 16, non. 12. L'auteur était aussi un spécialiste de la littérature et de la traduction anglaises. Il est considéré comme le premier roman comique pour les garçons écrit en japonais.

T image02 252-25Mitsu no takara [Trois pièces de trésor]
Écrit par Ryunosuke Akutagawa / Illustré par Ryuichi Oana
HOLP SHUPPAN, édition 1971
(Nihon jido bungakukan: Meicho fukkoku [Littérature japonaise pour enfants: Réimpression de chefs-d'œuvre] 22)
Il s'agit d'une réimpression d'un livre publié à l'origine par Kaizosha en 1928. Il s'agit de la seule collection de dowa (contes pour enfants) d'Akutagawa à être publiée après sa mort. Ces histoires détaillées et presque parfaites ont élevé la qualité de la littérature pour enfants.

T image02 262-26Kyucho no tantei [Président de la classe en tant que détective]
Écrit par Yasunari Kawabata / Mis en page et illustré par Shozo Fukazawa et Koko Fukazawa
HOLP SHUPPAN, édition 1974
(Nihon jido bungakukan: Meicho fukkoku, dainishu [Littérature japonaise pour enfants: Réimpression de chefs-d'œuvre, volume 2] 25)
Cette anthologie de neuf histoires a été publiée par Chuokoron sha en 1937. L'histoire du titre a d'abord été publiée dans Shonen kurabu [Boys 'club] vol.
16, non. 3.

T image02 272-27Tote basha: dowashu [La corne d'un village omnibus: Collection d'histoires pour enfants]
Écrit par Shozo Chiba / Illustré par Shiro Kawakami
Kokon Shoin 1929
Première collection dowa (histoires d'enfants) de Shozo Chiba. Inclut son chef-d'œuvre Torachan no nikki [le journal de Tora]. Il a écrit la série intitulée Sondo mono (histoires d'enfants du village) quand ce livre a été publié.

T image02 282-28Wanwan monogatari [L'histoire de toutou]
Écrit par Shozo Chiba / Illustré par Shiro Kawakami
Kinran-Sha 1929
(Kinran ebanashi sosho [Série histoire de Kinran] 2)

Ce classique de la littérature pour enfants est un ouvrage révolutionnaire d'histoires absurdes qui ont été lues de génération en génération.

T image02 292-29Tekichu odan sanbyakuri [750 miles à travers les ennemis]
Écrit par Minetaro Yamanaka
Kodansha 1970
(Aizo fukkokuban Shonen kourabu meisaku zenshu [Edition collector Réimpression des chefs-d'œuvre du club des garçons])
Ceci est une réimpression d'un livre publié à l'origine en 1931. L'histoire a été d'abord sérialisée dans Shonen kurabu [Boys 'club] vol.
17, non. 4-9 comme un roman de non-fiction sur la guerre russo-japonaise. Yamanaka était un auteur principal des romans d'aventure militaires.

T image02 302-30Norakuro nitosotsu [Privé Seconde classe Norakuro]
Écrit par Suiho Tagawa
Shonen kurabu [Club des garçons] vol. 18, n ° 1
Dai-Nihon Yubenkai Kodansha 1931
Sérialisé dans Shonen kurabu [Club des garçons] vol.
18, non. 1-12, cette histoire a établi une place dans la culture des enfants pour les bandes dessinées ainsi que la base de la mise en page du panneau.

T image02 312-31Chiisai doshi: Puroretaria doyoshu [Petits camarades: La collection des chansons des enfants prolétariens]
Edité par Kusuro Makimoto et Daiji Kawasaki
HOLP SHUPPAN, édition 1974
(Nihon jido bungakukan: Meicho fukkoku, dainishu [Littérature japonaise pour enfants: Réimpression de chefs-d'œuvre, volume 2] 23)
Ceci est une réimpression d'un livre publié à l'origine par Jiyu sha en 1931. Kusuro Makimoto a nié l'approche doshin (le cœur pur des enfants) qui prévalait au cours d'une génération précédente et a travaillé à promouvoir les théories de la littérature pour enfants prolétarienne.

T image02 322-32Gongitsune [Gon, le petit renard]
Écrit par Nankichi Niimi
Akai tori fukuseiban [Réimpression de l'oiseau rouge] édition révisée, vol.3, no.1
Nihon Kindai Bungakukan 1968
Cette histoire a été écrite par Nankichi Niimi en 1932, alors qu'il avait 18 ans. Gongitsune est une partie familière des manuels de l'école élémentaire depuis 1980
.

T image02 332-33Hoeru mitsurin: Moju seifuku [Hurlement dans la jungle: Conquête des bêtes]
Écrit par Yoichiro Minami
Dai-nihon Yubenkai Kodansha 1938
Ce travail a d'abord été publié dans Shonen kurabu [Boys 'club], vol. 19, non. 4-12. La première édition de ce roman d'aventure a été publié en 1933 et était populaire auprès des enfants. Les illustrations très réalistes de Gyosui Suzuki et Katsuichi Kabashima ont égayé l'histoire.
Montré ici est la page de titre.

2-34Akanoppo Aonoppo [L'ogre rouge et l'ogre bleu]
Écrit et illustré par Takeo Takei
HOLP SHUPPAN, édition 1978
(Fukkoku ehon ebanashishu [Collection réimprimée de livres de contes d'images] 17)
Ceci est une réimpression d'un livre publié à l'origine par Suzuki Jinseido en 1934. Cette histoire illustrée a d'abord été sérialisée dans le journal Asahi Shimbun [Asahi Newspaper] puis publiée sous forme de livre. Ce format emonogatari (histoire de l'image) est similaire à une bande dessinée.

T image02 352-35Maho: Tsubota Joji dowashu [Magie: La collection d'histoires pour enfants de Joji Tsubota]
Écrit par Joji Tsubota

Kenbunsha 1935
L'auteur a créé une fusion unique de romantisme et de réalisme, qui a conduit à établir un nouveau type de littérature pour enfants.

T image02 36

2-36Kokoro ni taiyo wo mote: Mune ni hibiku hanashi nijippen [Avoir le soleil dans ton coeur: Vingt histoires impressionnantes]
Écrit par Yuzo Yamamoto
Shinchosha 1935
(Nihon Shokokumin bunko, daijunikan [Série pour les jeunes Japonais, volume 12])
C'est l'un des 16 volumes qui composent le Nihon shokokumin bunko [Série pour les jeunes Japonais]. Bien qu'il ait été publié à une époque où la liberté était restreinte, c'était une série pionnière dans l'éducation des enfants.
 
2-37Kaijin nijumenso [Le démon à vingt visages]
Écrit par Rampo Edogawa
Shonen kurabu [Club des garçons] vol. 23, no.1
Dai-Nihon Yubenkai Kodansha 1936
Ce roman policier pour les garçons a été publié dans le Shonen kurabu [Club des garçons], vol. 23, non. 1-12. Il était extrêmement populaire auprès des enfants et a été publié sous forme de livre après la fin de la série.
 
T image02 38
2-38Harappa no kodomokai: Makimoto Kusuro dowashu [Rencontre des enfants sur le terrain: La collection d'histoires pour enfants par Kusuro Makimoto]
Écrit par Kusuro Makimoto
Kodomo Kenkyu-Sha 1937
(Shin dowa senshu [Nouvelle collection d'histoires pour enfants] 1)
Après la dissolution du mouvement de la littérature pour enfants prolétarienne, cet auteur préconisait «seikatsu shugi dowa» (des histoires d'enfants qui dépeignaient la vie quotidienne) qui influençaient les œuvres ultérieures.
T image02 39
2-39Kititachi wa do ikiruka [Comment devriez-vous vivre?]
Écrit par Genzaburo Yoshino / Illustré par Kazu Wakita
Shinchosha 1949
(Nihon shokokumin bunko [bibliothèque des petits citoyens japonais] 4)
Le dernier volume de la série Nihon shokokumin bunko [Série pour les jeunes Japonais]. Il est connu comme un travail pionnier de romans d'éthique dans la littérature japonaise pour enfants.
 
2-40Kuma no Pusan [Winnie l'ourson]
Écrit par Alan Alexander Milne / Traduit par Momoko Ishii / Illustré par Ernest Howard Shepard
Eihosha 1950
La première édition japonaise de cet ouvrage a été publiée par Iwanami Shoten en 1940 et a été considérée comme un travail novateur pour utiliser des histoires contemporaines à l'époque où les classiques étaient le courant dominant dans le monde de la traduction.
 
T image02 41
2-41Doritoru sensei afurika yuki [L'histoire du docteur Dolittle]
Écrit par Hugh Lofting / Traduit par Masuji Ibuse / Illustré par Teiji Kawame
Kobunsha 1946
La première édition japonaise a été publiée par Hakurin Shonenkan Shuppanbu en 1941. Cette histoire est basée sur des lettres-images de l'auteur britannique Lofting, qui ont été écrites à partir des lignes de front à ses enfants à la maison. À la forte recommandation de et avec le plein soutien de Momoko Ishii, Masuji Ibuse a rempli la traduction avec humour. Montré ici est la page de titre.
 
T image02 42
2-42Ojiisan no ranpu [Lampe de grand-père]
Écrit par Nankichi Niimi / Illustré par Shiko Munakata
Yuko-Sha 1942
Cette première anthologie de dowa (contes pour enfants) de Nankichi Niimi a été publiée avec le soutien de Seika Tatsumi. Toutes les histoires dépeignent de manière vivante le travail intérieur complexe de l'esprit des jeunes garçons
 
T image02 43
2-43Dobutsudomo [Animaux]
Écrit par Muku Hatoju / Illustré par Tai Yasu
Sanko-Sha 1943
Cette anthologie d'histoires courtes sur la relation entre les animaux et les humains comprend quatre nouvelles histoires ajoutées à onze histoires qui sont apparues dans Shonen kurabu [Club des garçons]
 
T image02 44
2-44Tsuru no ongaeshi [La grue reconnaissante]
Écrit par Joji Tsubota
Shinchosha 1943
(Nihon mukashi banashi [Les vieilles histoires du Japon])
Il s'agit de la première collection de contes populaires de Joji Tsubota, qui se serait tourné vers des contes populaires plutôt que de créer des histoires originales afin de résister à la censure pendant la guerre.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Miekichi Suzuki et Hakushu Kitahara

Miekichi Suzuki (1882-1936), romancier et apprenti de Soseki Natsume, était le superviseur du magazine pour enfants Akai tori [Oiseau rouge]. Ses romans, tels que Chidori [Le Pluvier], ont tendance au romantisme.
Hakushu Kitahara (1885-1942) a contribué beaucoup de doyen (chansons d'enfants) à Akai tori du premier numéro. Il était également membre du magazine Myojo [Morning star] de Tekkan et Akiko Yosano. Il est connu pour ses œuvres esthétiques telles que la collection de poésie Omoide [Souvenir] et la collection de chansons Kiri no hana [Fleurs de Paulownia].
Les deux hommes venaient du groupe littéraire romantique et on pourrait dire que ce contexte les a aidés à leur principe de «doshin» (le cœur pur des enfants). Akai Tori a appelé à des soumissions d'enfants pour tsuzurikata (compositions), des poèmes de vers libres et des dessins libres. Miekichi choisirait parmi les soumissions de composition et Hakushu choisirait parmi les soumissions de vers libres. Le magazine a joué un rôle majeur dans l'histoire de l'expression des enfants.
 
Littérature des enfants prolétariens
 
À la fin de l'ère Taisho (1912-1926), au début de l'ère Showa (1926-1989), la littérature prolétarienne pour enfants écrite du point de vue de la classe ouvrière est née de la littérature prolétarienne. En 1925 (Taisho 14), Musansha Shimbun [Les nouvelles prolétariennes] a créé un coin appelé 'Kodomo no sekai' (Monde des enfants) et en 1929 (Showa 4), Senki [Drapeau de bataille] portait un supplément Shonen senki [Drapeau de bataille des enfants] , prépare la scène pour publier des œuvres. En 1931 (Showa 6), Kusuro Makimoto et Daiji Kawasaki éditent et publient une collection de proletariat doyo (chansons pour enfants) intitulé Chiisai doshi [Petits camarades].
La signification de la littérature pour enfants prolétarienne était de découvrir «les enfants dans la société» en tant que sujet, mais les auteurs étaient incapables de trouver des méthodes littéraires pour l'élargir. Ces œuvres sont aujourd'hui rarement lues. Ce sujet ne pouvait pas suffisamment se décrire jusqu'à ce que la littérature pour enfants contemporaine puisse acquérir un style d'écriture en prose après la Seconde Guerre mondiale.
 
Kenji Miyazawa et Nankichi Niimi
La collection de dowa (histoires d'enfants) Chumon no ooi ryoriten [Le restaurant de plusieurs ordres], écrite par Kenji Miyazawa (1896-1933), a été publiée sous le nom de Ihatov dowa (Histoires d'enfants d'Ihatov). Il a visualisé son lieu de naissance et la maison de la préfecture d'Iwate comme un pays de rêve appelé Ihatov.
Nankichi Niimi (1913-1943) établit ses œuvres à Handa City, préfecture d'Aichi, où il est né et a grandi. Il a publié beaucoup de dowa (histoires d'enfants), tissant des noms de lieux existants dans l'histoire.
Leurs approches diffèrent, mais les deux auteurs sont morts jeunes et le monde imaginaire original qu'ils ont créé se démarque des autres. Chumon no ooi de Kenji, Yukiwatari, Yamanashi [poire sauvage], Otsuberu à zo [Ozbel et l'éléphant] et Gongitsune de Niimi [Gon, le petit renard], Tebukuro wo kai ni [ Acheter des mitaines] sont même lus par les enfants aujourd'hui, en raison de leur utilisation dans les manuels de langue japonaise et les livres d'images.
 
à suivre...