XIAO Yuanfen

rencontre avec Xiao Yuanfen

C'est avec plaisir et curiosité que nous rencontrons Xiao Yuanfen, à l'occasion de la sortie de "Le souhait de Hu Jie", conte bilingue, qu'elle a illustré. Xiao Yuanfen est aussi une artiste...

"Le souhait de Hu Jie" / Jocelyne Marque ; ill. Xiao Yuanfen. - Ed. Eponymes, 2013

dscn0259.jpg


A propos de l'album "Le souhait de Hu Jie"

- comment est né cet album?


C'est Jocelyne Marque qui a écrit un conte chinois pour moi. L'ambiance du conte m'a évoqué une ethnie du sud de la Chine, c'est donc pour ça que Hu Jie a un style vestimentaire particulier. Nous avons d'abord élaboré une maquette avec le texte et quelques illustrations, puis cette maquette a intéressé les éditions Éponymes et notre livre est né.

- Comment avez-vous travaillé pour les illustrations de ce livre?


J'ai commencé les croquis en essayant quelques techniques différentes, crayons de couleur, gouache, puis aquarelle que j'ai conservé. J'ai d'abord composé la maquette du livre en imitant un storyboard, puis j'ai peins les planches à l'aquarelle, passées au scanner puis arrangées avec les textes et corrections de couleur.

- Pourquoi l'aquarelle? Quelle technique d'illustration préférez-vous?


J'aime beaucoup l'aquarelle pour son rendu, elle correspond bien à l'histoire je trouve. C'est une technique qui demande de la patience et de l'adaptation, il faut comprendre l'eau et son comportement. Sinon j'aime beaucoup les autres techniques comme l'huile, le crayon de couleur en particulier, et bien entendu je peins aussi à la tablette graphique sur l'ordinateur.

- Avez-vous eu des consignes? Avez-vous rencontré l'auteur?


Jocelyne m'a donné carte blanche sur les illustrations de l'album, ce qui n'empêche pas que nous avons très souvent communiqué à distance pour chaque proposition, mais jusqu'à présent nous n'avons pas encore eu l'occasion de nous rencontrer en vrai, bientôt je l'espère.

- Cette histoire s'inspire fortement d'autres contes chinois ; y a t-il un conte que vous aimez plus particulièrement?


J'aime beaucoup les contes traditionnels chinois sur l'origine du monde vu de manière poétique, ce que me lisaient beaucoup mes parents quand j'étais petite, mais j'ai également beaucoup aimé les contes occidentaux comme « Les contes de l'enfance et du foyer » ou « Les contes de fées d'Andersen ».

A propos de vous

- Comment êtes-vous arrivée en Bretagne?


Cela fait quelques années que j'habite en France, à Rennes, c'est un pays qui m'a toujours attiré de par sa culture très riche. A L'université en Chine, ma spécialité était la peinture à l'huile, c'est donc pendant les cours sur l'impressionnisme que je m'y suis de plus en plus intéressée.
Après ma licence, j'ai décidé de venir étudier l'art en France, toujours sur les traces des impressionnistes j'ai pu faire de nombreux petits voyages en Provence.


- Qu'est-ce qui vous a mené vers les arts?


Je me souviens avoir toujours dessiné, grâce aussi à l'influence de mon père paysagiste. Ensuite vers l'age de 7 ans j'ai commencé à fréquenter une école de dessin pour me perfectionner.

- Quels sont les artistes qui vous inspirent le plus?


Question difficile, avec internet j'en trouve tous les jours de nouveaux avec un très grand talent et qui m'inspirent beaucoup. Pour n'en citer que quelques uns : Rebecca Dautremer, Pénélope Bagieu, Benjamin Lacombe, Bruno Munari, Yusuke Oono... beaucoup d'auteurs jeunesse ou qui correspondent à mon univers.

- Dans votre travail, la ville et la mutation de la société chinoise semblent assez présentes ; allez-vous souvent en Chine?


J'essaye de retourner en Chine chaque année selon mon emploi du temps, mais c'est effectivement un petit choc à chaque fois de voir à quelle vitesse la ville que j'ai quitté change en si peu de temps. Il y a bien entendu de bonnes évolutions, mais quand il s'agit de quartiers que je connais et où j'ai beaucoup de souvenirs d'enfance, j'ai un petit pincement au cœur.

- Les livres pour enfants nous présentent souvent une Chine révolue et l'évolution de cette société à peine dévoilée ;
n'y a t-il pas d'histoires à raconter ou à illustrer sur ces villes gigantesques chinoises?


C'est vrai, dans les livres on parle beaucoup de la Chine ancienne et moins de l'actuelle, il faut dire que tout évolue très vite de nos jours par rapport à la France ou la transition s'est effectuée plus doucement, la Chine actuelle est un mélange d'ancien et de très moderne qui coexistent et propice à de nombreuses histoires. Parmi mes projets, au delà des changements de la ville, il y a aussi le changement des générations qui est intéressant car l'enjeu de la transmission culturelle est tout aussi important.

- Souhaitez-vous illustrer d'autres livres pour la jeunesse?


Bien sûr, ce genre d'illustration me plaît beaucoup, et j'aime également enseigner le chinois aux très jeunes. Après cela n'empêche pas de travailler sur d'autres sujets, tout m'intéresse, par exemple faire des méthodes illustrées pour apprendre le chinois.

- Avez-vous des projets de livres?


Oui, j'ai toujours beaucoup d'idées en réserve, actuellement comme pour « Le souhait de Hu Jie » je travaille sur un livre bilingue qui traite des différentes cultures en France et en Chine, sinon je continue à dessiner dans des carnets pour de futures illustrations pour la jeunesse.

- Si vous deviez créer un livre pour enfant, avec ou sans texte, sur la Chine, quel en serait la thématique?


Si c'est un livre jeunesse, je pense que j'introduirais des notions de culture chinoise à travers des contes et légendes traditionnels facilement compréhensible par les enfants de tous les pays

 

Pour découvrir et s'informer du travail de Xiao Yuanfen :

http://xiaoyuanyuan.com/
http://www.sicardgallery.com/peintres-chinois2/xiaoyuanfe
n.htm#liens