TRANSPORTS

 

LES TRANSPORTS EN CHINE

 

dessins d enfants

"dessins d'enfants" 

Aller en Chine est un fantasme occidental souvent abordé et les idées de transports ne manquent pas (voir article "aller en Chine"). Le paradoxe, dans ce pays si grand, est que le transport, obligatoire ne serait-ce que pour le Nouvel An, ne peut être qu'autorisé et utile, jusqu'à ce que les loisirs et les autorisations de voyager à l'intérieur du pays arrivent. Les médias commencent à nous parler des problèmes que ceux-ci suscitent, d'un point de vue économique et écologique. Quel chinois n'a pas eu un vélo, rêvé de voiture, porté ses sacs dans les mini cars, ou est entré dans le train par la fenêtre? C'est certainement par ces moyens de locomotion aussi que les touristes ont le mieux découvert la Chine. Actuellement, si nous rencontrons encore des boeufs, des familles entières sur un seul vélo, les villes chinoises n'ont plus rien à envier aux grandes mégapoles internationales.

Route de la soie

"Route de la soie"

TRANSPORT DE L'AME ET PROPAGANDE... C'EST LE PIED !

Cependant, la réalité n'est pas la même dans les livres. Le lecteur occidental s'imagine le transport comme il s'imagine la Chine, d'une manière assez caricaturale (voir article "c'est quoi un chinois?"). Mais se déplacer en Chine est aussi un transport de l'âme, une quète. Méditer ou écrire dans la montagne comme Su Dongpo ou d'autres lettrés, devenir un homme en gravissant à pied une des cinq montagnes sacrées, refaire sa vie comme le héros de "Au bord de l'eau" et parcourir les routes du pays ou partir bien plus loin vers l'ouest comme le Roi des Singes... Quelqu'en soit la raison, le transport n'est pas le premier soucis et la rapidité ou la qualité n'en est certainement pas le critère.

La philosophie d'abord, l'histoire ensuite. Mao et sa longue marche... conquérir le pays, aller à la rencontre de l'autre, de son ennemi, se fait souvent à pied. Dans les ouvrages de propagande, il s'agit souvent de pauvres enfants qui deviennent de grands hommes : ils traversent de grandes épreuves mais ils se déplacent à pied au début, comme à la fin. Il arrive que l'ennemi, lui, circule dans des camions (un prochain article concernera la propagande).

CARICATURES

Pour l'occidental, touriste, c'est bien sûr la bicyclette et le pousse pousse qui représentent les transports chinois. Pourtant, c'est un autre symbole que l'on retrouve très souvent dans l'image : le bateau et plus précisément la jonque.

Ping le canard

"Ping le canard chinois"

Génie du phare

"Le gardien de phare"

Pierre et Françoise

"Pierrot et Francette chez les chinois"

Mais il s'agit surtout d'un bateau de pêche, où l'on passe le temps... "De 1 à 7" croque sept villes en double pages. Le vélo représente Asmterdam tandis que la Chine, par le biais de Shanghai est représenté par un bateau de pêche dans un décors de paisibles montagnes... on est loin des buildings et des néons. "Le gardien de phare" vogue à travers les océans. L'Asie est représentée par la Chine qui est à son tour représentée par trois jonques très stylisées. L'harmonie avec la nature, le temps qui s'écoule lentement y sont aussi associés.

Shanghai

 Shanghai vu dans "De 1 à 7"

port de Chine

"La petite fille du port de Chine"

Le pousse pousse est vu également avec un oeil occidental : c'est drôle et en aucun cas rapide...

Bibi Fricotin

"Bibi Fricotin chez les chinois"

 

Chinois vert

"Le chinois vert"

Petzi en Chine 

"Petzi en Chine"

De joyeux petits chinois

"De joyeux petits chinois"

 

Génie du pousse

"Le génie du pousse-pousse"

La rapidité est alors évoquée de manière surprenante, avec un bateau moderne : le transport n'est alors plus une finalité, mais un outil pour appuyer un exposé sur l'air...

L air au travail 12

"L'air au travail"

 

BICYCLETTE... UN TRANSPORT ?

Curieusement, la bicyclette ne trouve que rarement sa place. "Le rêveur de bicyclette" rêve d'en avoir une pour son anniversaire. C'est pour lui un rite de passage : devenir plus autonome pour se déplacer. Elle est citée non comme un transport mais comme un sport dans "Sports en Chine", au même titre que le cheval, pour représenter des ethnies l'utilisant comme mode de locomotion...

sports : cheval

 

sports : vélo

"Sport in China"

Le transport est plus symbolique, plus proche des Dieux dans les contes. Parfois omniprésent comme le cheval dans les contes mongols, ou magique comme "Le bateau magique" où un bateau de papier se transforme en Arche de Noé. Dans "Pierres multicolores", le symbole va plus loin encore avec un pousse tiré par un poisson de couleur rouge...

 

Pierres multicolores

"Pierres multicolores"

 

Les moyens de transports ne sont pour l'instant pas un mode de locomotion. Ils ne font pas partie de la narration même lorsqu'il fait l'objet du récit. Le voyage d'un point de vue "pratique" est une vue d'esprit... ou d'occidental. Les touristes sont très nombreux mais encore peu d'entre eux partent en individuel et encore moins en week-end sur les routes de Chine. Le vélo sert à tirer des carrioles et transporter des affaires en tous genres La voiture étant jusqu'à ces dernières années encore réservée à une certaine partie de la population, aisée et citadine. Il y a de longs voyages qui s'imposent, pour le Nouvel An an exemple... Mais ce n'est que rarement un voyage d'agrément, de plaisir... C'est l'occasion de transporter de lourds et encombrants bagages, pour la famille ou pour vendre. Ce sont des milliers de personnes qui attendent dans les gares. 

Ti-Tsing

"Ti-Tsing"

Nouvel an de Long long

"Le Nouvel An de Long Long"

Le vélo autrefois surtout s'invitait dans les maisons. Plus qu'un mode de déplacement, c'est aussi un outil de travail voir même la "boutique". Le vélo-restaurant qui sert de la soupe mongol, le vélo-épicerie,... avec des ajouts sur le vélo meme ou bien avec une remorque. C'est aussi sur ces engins si modifiés que l'on ne sait plus trop s'il s'agit d'un vélo, que leur propriétaire fait la sieste...

la ville

Gare

"La Chine" P. Landais :l'attente à la gare...

Hong Kong

 "Agathe et Louis à Hong Kong"

Reste que pour le touriste, au delà de la ballade en pousse pousse, le vélo reste avant tout une image forte de la Chine. Mais il y a maintenant deux types de tourisme occidental : la Chine très moderne de Shanghai, Hong Kong et plus historique de Xi'an avec ses remparts ou les paysages de Guilin... mais il n'est pas certain qu'il ai envie de voir des autoroutes ou périphériques saturés et pollués...

Lola en Chine

"Lola en Chine"

 

 

Prochain article dans un mois...