L'EVENTAIL

L'EVENTAIL

Il ne faut pas chercher bien loin sur internet pour trouver de nombreuses informations, en français, sur l'éventail. Cet accessoire fascine et, bien qu'on le trouve aussi en Occident, c'est un symbole fort de l'Asie en général, de la Chine en particulier. A Paris, un musée lui est consacré.

dscn4712.jpg


L'éventail inventé sous les Han, où il servait entre autre dans la chorégraphie des danses, servait pour s'éventer l'été, s'abriter le regard du soleil ou se protéger de la poussière (ils étaient fait en plumes au début). Il devint populaire sous les Ming.
L'éventail est avant tout un accessoire utilisé par les femmes et les hommes ayant un certain rang social. Mais ce qui fait la beauté et surtout le rang social de son utilisateur, c'est la matière de l'éventail (jade,...) et surtout ce qui est peint dessus.

dscn4725.jpg


De nombreux contes nous racontent que de pauvres vendeurs d'éventails sont devenus riches lorsqu'un célèbre lettré a peint dessus des poèmes :
Wang Xizhi ("le calligraphe") a peint ses poèmes sur des éventails, rendant leur propriétaire heureux. Su Dongpo, magistrat, peignit des paysages a partir des tâches de moisi ("le magistrat et les éventails"). Au-delà de la valeur financière de ces oeuvres d'art, ces poèmes, les dessins rendent leur propriétaire heureux tant ils s'en imprègnent. Ainsi, le jeune Lang trouvera sa femme sur un éventail lorsqu'il se sentira trop seul. Par extansion, le cerf-volant aura aussi ce pouvoir (voir art.)

dscn4721.jpg

dscn4715.jpg

L'artiste incompris, muet de douleur l'indique en se cachant derrière son éventail

Cet accessoire est donc magique puisqu'il permet de transporter sur soi des oeuvres d'art, ce qui n'est pas anodin lorsque l'on sait le pouvoir de la peinture dans la culture chinoise (voir art. "le pinceau magique").
Dans l'album l'éventail n'est pas trop représenté contraireent à d'autres accessoires, comme l'ombrelle ou le chapeau dit "chinois". Il l'est encore moins dans la fiction propagandiste qui veut uniformiser le costume pour abattre les distinctions sociales. L'éventail est représenté pour symboliser la fête, la paresse ; nous sommes loin de ses fonctions originales, loin de la création artistique, image véhiculée dans le conte.

dscn4718.jpg


L'éventail, parce qu'il symbolise une culture, et surtout facile à fabriquer, utile aussi lorsque l'on a pas de climatiseur l'été, est un accessoire incontournable de notre perception de la Chine, à défaut de l'être dans la fiction.

dscn4726.jpg

dscn4728.jpg

 

"Bai Qiulian" /adapt. Shi Shuixian Ed. en langues étrangères, 1984

"Le calligraphe" Ed. CL Yeh Ed. HongFei Cultures, 2013

"Les chinois" /Ed. De la Martinière (Vivre comme...), 1999

"Chu Ta et Ta'o le peintre et l'oiseau" / S Kim Ed. Grasset, 2003

"Comment soigner l'ennui" /R Mortara Ed. Piccoli, Milan, 19-?

"Le coup de l'Eventail" /B Litchi série "Lila et Lin" Ed. Magnard, 2005

"L'éventail de ginseng" /Contes de Mandchorie Ed. Ecole des loisirs (neuf), 2003

"L'éventail magique" /E. Lemirre, V. de la Rochefoucauld Ed. P Picquier, 2003

"Les éventails de Su Dongpo" /Contes chinois Ed. Ecole des loisirs (neuf), 2000

"Hong Yu" /adapt. Lin Ying Ed. en langues étrangères, 1984

"L'île des immortels" /adapt. Yu Rulong Ed. en langes étrangères, 198

""Les joyeux petits chinois" / J Colombini Monti Ed. Piccoli Milan, 1949

"Le magistrat et les éventails" /Contes populaires du lac de l'ouest Ed. en langues étrangères, 1982

"Le mariage du roi serpent" /M Tcheng, P Marguerite Ed. Grund, 1998

dscn4739.jpg

dscn4737.jpg

dscn4733.jpg