LA GUERRE

Comme chaque article proposé, il n'y a aucune prétention à traiter un sujet mais, surtout lorsqu'il s'agit d'un thème très vaste comme celui-ci, juste de l'évoquer, de donner quelques pistes de réflexions.

dscn2235.jpg

La Grande muraille a fait de nombreuses victimes et pas seulement chez l'ennemi mais c'est un symbole d'ingéniosité, de gigantisme, et cette volonté obsessionnelle des chinois de maitriser la nature et son territoire

LA GUERRE : INVENTIONS ET POUVOIR
La guerre est un thème maintenant bien représenté dans littérature jeunesse, même dans les albums pour les plus jeunes.
Pour ce qui concerne la Chine, l'approche est bien différente.
L'histoire de ce pays est une succesion de révoltes et de guerres. L'histoire est déjà à elle seule un long roman fleuve, donnant naissance à des légendes et des héros.
La Chine aime les héros.

dscn2236.jpg

La "maquette" géante en terre cuite de l'armée chinoise, où l'art de la guerre passé à la postérité artistique

dscn2234.jpg

Mulan, l'héroïne que Walt Disney montre comme une héroïne, adoucissant au passage l'image de la guerre

dscn2228.jpg

Bien manger est une réponse de Norman Béthune aux malheurs de la guerre

UNE GUERRE QUI FAIT "REVER"
Dans le documentaire jeunesse, la guerre a une bonne place : elle fait presque rêver : elle etonne surtout. Au-delà des horreurs et de la mort, ce sont certaines particularités propres à ce pays qui sont mis en lumière. La guerre bénéficie d'un vaste territoire, de très nombreux ennemis. Mais surtout, les guerres sont d'ingénieuses stratégies, bénéficiant de deux atouts : la matière première -les soldats- et les moyens -les hommes- qui ne font qu'un. L'histoire retient alors avant tout d'incroyables idées et moyens comme la Grande Muraille. On ne retient pas les nombreux morts, mais le moyen ingénieux pour retenir les barbares venus des steppes.Ce sont ces remparts, ces villes fortifiées qui font l'admiration.
Que dire de cette armée en terre cuite! Là encore, le gigantisme impressionne.
Mais la guerre en Chine évoque aussi des inventions comme la poudre à canon, et d'autres qui nous rappellent que l'Occident avait bien du retard sur la technologie chinoise.
Ce sont alors de grandes constructions, de célèbres inventions qui illustrent ces sombres pages de l'histoire.

dscn2238.jpg

Avec de grandes infrastructures qui ont contribuées à l'avancer technologique, l'arbalète, la poudre à canon et la boussole ont été utiles à la guerre

dscn2239.jpg

La Grande muraille, bien au-delà de la guerre évoque l'art et l'ingéniosité

dscn2240.jpg

PERSONNAGES FANTASTIQUES ET MYSTERIEUX
Dans le roman, nos héros vivent d'incroyables aventures. La magie, les fantômes, les sectes et dragons en sont souvent le décors ; les femmes sont aussi une particularité (voir art.) : elle ont un rôle à jouer quand elles ne sont pas les héroïnes... "Coeur de Jade" réunit tous ces éléments : Su Yi, une jeune villageoise, lie un pacte avec le dragon Dao Long : cette justicière se bat contre la secte des masques...
Dans l'histoire ancienne, l'ennemi n'est pas forcément l'étranger : ce vaste pays est occupé par des peuples bien différent, sous le règne d'un terrible pouvoir. L'empereur, le roi ont souvent une image négative (voir art.) Mais ce pouvoir, si éloigné et que l'on ne souhaite pas rencontrer laisse place à une menace plus quotidienne : les souverains locaux, et le plus souvent des sectes sanguinaires. Elles perdurent et sont encore une identité forte de la Chine dans les quartiers chinois occidentaux (voir art.)
La guerre est donc un art : entre inventions et stratégies mais aussi entre réalité et légendes ; quant à l'ennemi, il est bien plus souvent chinois lui-même, symbolisé par le pouvoir.


LA GUERRE IDEOLOGIQUE ET L'EMANCIPATION DE LA FEMME
Avec les années maoïstes, c'est la guerre de l'information, de l'idéologie qui s'installe dans la fiction.
L'ennemi est tout désigné : le propriétaire terrien, l'intellectuel, le japonais pour le principal. Le peuple étant le héros, souvent représenté par un enfant, avec Mao comme référent.
Au-delà de la propagande omniprésente, il y a bien une guerre "physique", qui engage le "peuple" à tuer l'ennemi. Certes il y a bien encore des armes, mais loin de la parade militaire et des inventions, ce sont les outils du travailleur qui sont mis en avant et la persuasion même, par le regard, la stature, le poing fermé du paysan ou de l'enfant qui s'avance vers l'ennemi tête haute.
Le "peuple" est donc représenté souvent par un enfant, mais surtout par une fille ou une femme, la nouvelle héroïne qui s'émancipe dans la vie quotidienne. Cette guerre met à "égalité" homme et femme.
Si nos "héros" n'hésitent pas à tuer, aveuglés par leur idéologie, l'acte lui-même n'est pas le plus important.

dscn2220.jpg

L'héroïne s'avance vers l'ennemi san armes mais déterminée à mourir

dscn2211.jpg

La stature, la tête haute et la détermination sont les armes du héros

dscn2217.jpg

Les enfants entourent le méchant propriétaire terrien

dscn2225.jpg

Prête à tuer celle qui veut fuir

ACTE D'HEROISME
Avant de tuer, de repousser l'ennemi, notre héros se doit de vivre d'intenses avetures héroïques. Avant tout il doit dissuader, partager avec ses "amis", pauvres comme lui. Il est le représentant des masses qui seront derrière lui. Avant et pendant ses aventures, il étudie, beaucoup, même blessé. Ensuite, il va affronter la nature : mauvais temps et obstacles (eau gelée par exemple). Il se remet vite de ses blessures (souvent soigné ave un oeuf! voir art.) souriant et distingué, contrairement à l'ennemi, sale, avec des vêtement déchirés, la tête basse. C'et une des particularités de cette guerre : dissuader avec les paroles, le regard, la posture avant d'en venir aux armes.
A la fin du XXème siècle, le héros est politique, se retournant contre le pouvoir. Il fait directement référence à l'actualité mais l'auteur n'est pas chinois ou engagé contre le pouvoir en place, imposant à son tour sa perception de l'histoire. "Tian an men 1989" relate cette folle journée de manifestations. Le "Tibet" n'est pas oublié et il s'invite au jeux olympiques de Pékin dans "Cinq heures pour le saver"

dscn2232.jpg

Les enfants sont souvent en première ligne contre l'ennemi, armes à la main

dscn2233.jpg

"Aussitôt les moutons n'écoutent plus les ordres des soldats" japonais...

dscn2216.jpg

Endoctrinée, l'héroïne n'a peur de rien et s'avance, le poing levé

dscn2224.jpg

Les héros ne sont pas tous armés : la détermination suffit à tuer le traite

dscn2227.jpg

Le héros se doit de traverser un certains nombres d'aventures souvent imposées par la nature ; il s'évanouit lorsq'il n'est pas gavement blessé.

dscn2221.jpg

 

dscn2222.jpg

Rien arrête l'héroïne

dscn2223.jpg

Même blessée, l'héroïne ne cesse d'étudier

dscn2231.jpg

L'ennemi japonais est désarmé d'une balle dans le poignet

GUERRE DU FUTUR
Avec le XXIème siècle, la guerre est technologique et internationale. Nos héros sont des enfants. Le représentant chinois fait parti d'un groupe de nationalités diverses. Il est le seul représentant asiatique. Notre héros est à l'image de l'identité chinoise, souvent un géni de l'informatique. Si Hong Kong était la cible à la fin du XXème siècle, les capitales et grandes mégapoles internationales le sont actuellement et dans le futur. Pékin est la cible de "Phenix saison 1", où un attentat tue aveuglement des centaines de personnes dans un centre commercial.

dscn2219.jpg

La police est maitrisée calmement sur la place Tian an men

La guerre a été longtemps avant tout celle de l'image imposée dans la fiction : la Chine avait les moyens de propager rapidement dans le monde sa vision du monde : le héros était "le peuple", pauvre et travailleur, honnête et obéissant. La guerre est une affaire occidentale et surtout anglo saxonne avec les traductions omniprésentes dans l'édition: la guerre froide étant passée, la mondialisation passe aussi par la guerre. La menace est internationale. Nos héros sont de super-héros, jeunes, intelligents venant de tous les pays. Elle s'invite e Chine aussi mais pour l'instant avec un regard occidental.

BIBLIOGRAPHIE

"L'Armée éternelle" / Ed. White sar, 2007
"Cinq heures pour le sauver" / Simard E Ed. Oskar, 2008
"Coeur de jade" / Valla K Ed. Nouvel angle, 2010
"Combattre au nord pour gagner le sud" / Ed. en langues étrangères, 1973
"Le Détachement féminin rouge" / Liang Sin Ed. en langues étrangères, 1966
"L'Escarpement de l'aigle volant" / Ed. en langues étrangères, 1975
"L'Etile rouge" / Wang Pei-Kia Ed. en langues étrangères, 1974
"La Fin du monde" / Colin F Ed. Mango, 2009
"Le Grand livre des sciences et des inventions chinoises" / Ed. Bayard, 2009
"La Grande muraille de Chine" / Michel F Ed. Actes sud junior, 1999
"La Guerre des souterrans" / Ed. en langues étrangères, 1973
"Hai Hua fleur de la mer" / Yu Song-Yen Ed. en langues étrangères, 1975
"Houang Ki-Kouang" / Ed. en langues étrangères, 1966
"Il est toujours vivant en nous" / Tche Ying Ed. en langues étrangères, 1954
"Il était une fois... les découvreurs : nos ancêtres les chinois" / Ed. Atlas, 1994
"Je suis née en Chine" / Fritz J Ed. Flammrion, 1987
"Lettre à plumes" / Houa Chan Ed. en langues étrangères, 1954
"Lieou Hou Lan" / Ed. en lagues étrangères, 1978
"Lieou Hou Lan, quelques épisodes de son enfance" / Kiun Li Ed. en langues étrangères, 1966
"Liu Wen-Hsueh, le garçon martyr" / Ed. en langues étrangères, 1977
"Miliciennes des îles" / Li Jou-Tsing Ed. en langues étragères, 1977
"Mulan" Ed. Hachette-Walt-Disney, 1998
"Norman Bethune en Chine" / Ed. en langues étrangères, 1975
"Opération Phoenix saison 1" / Krebs F Ed. Gallimard, 2009
"Les Petites sentinelles" / Ed. en langues étrangères, 1976
"Le Projet Alpha" / Lellemand Y Ed. Plon, 2007
"Tian an men 1989" / Geiger C. Ed. Grandir, 1999
"La Traversée du Yangtse" / Chen Mo-Kiun Ed. en langues étrangères, 1956
"Vivre comme les chinois" / Steele P Ed. La Martinière, 1999

dscn2229.jpg

 

dscn2237.jpg