FUTUR

LE FUTUR ASIATIQUE

Dans la fiction jeunesse (roman, album) le futur asiatique est presque inexistant. Il s'agit souvent d'un futur immédiat ou qui se traduit par un futur antérieur : s'appuyant sur le passé.

Le futur chinois

Comme nous l'avons vu dans l'article sur la Chine moderne, notre approche du futur est très influencée par nos lectures des publications des éditions en langues étrangères, dans les années 1940-80 : presque les seules propositions de lectures de fiction sur la Chine pour les plus jeunes.

Ces livres très orientés politiquement n'abordent pas le futur puisque toute histoire trouve sa finalité dans l'avènement du communisme. Chaque fiction propose une fin, certes "heureuse", mais ne peut se projeter dans le futur. Le communisme est une fin en soit.

Si l'on cherche un signe de futur dans la modernité chinoise, elle ne se caractérise pas, dans le communisme, par une imagination sans limite de nos ville gigantesques ou bardées de technologies, mais par l'évolution industrielle : ainsi dans "dessins d'enfants" les petits chinois symbolisent ce futur par des usines bien poluantes ou des pylonnes électriques. Il n'est pas pensable d'imaginer un travailleur vautré dans son canapé bardé de technologies lui permettant de tout faire sans bouger...

La Chine se dévoile dans les fictions écrites essentiellement par des auteurs occidentaux : français ou anglosaxons.

Pour les auteurs français, la Chine c'est avant tout une civilisation ancienne. Hors, ces histoires ne sont pas celles des chinois mais des jeunes héros français. Pour que nos jeunes lecteurs puissent se projeter dans ces aventures, les héros doivent leur ressembler : ce sont de jeunes gens vivant en France à notre époque. Pour les transposer dans une Chine ancienne, il n'y a donc qu'une seule solution : la science-fiction. C'est donc par la magie ou la téléportation que nos jeunes héros se propulsent...dans le passé. Le futur se traduit donc par l'invention de technologies permettant d'aller dans le passé. (voir art. "aller en Chine", "Pékin").

Dscn1368Ed. Syros

Pour les anglosaxons, les jeunes héros chinois se distinguent par leur appartenance communautaire mais ils évoluent dans une palette de représentation ethnique : nombreuses séries relatent les aventures de bandes d'enfants aux super-pouvoirs ; volontairement ou non, il se trouve que chaque enfant a une origine différente et souvent un chinois fait parti de cette palette ethnique. Bien entendu, il se caractérise par des stéréotypes identitaires : informaticien le plus souvent (voir art. "identité"). Peut-être Yunhua ("Projet Alpha") est la moins "chinoise" de ces enfants : son pouvoir est de tout mémoriser -ou oublier- instantanément.

Certains personnages secondaires apparaissent dans des récits de science-fiction mais là encore, ils ne vont pas dans le futur mais le passé : Ning Wei est un médecin chinois (le signe de K1) qui tente de sauver des malades victimes d'un virus inconnu. On notera que la médecine chinoise dans la fiction (voir art.) a une image archaïque et, pour soigner dans le passé, utiliser un médecin chinois n'est peut-être pas le fait d'un simple hasard.

Dscn1370Ed. Bayard (j'ime lire)

"Entre, petit frère" est à sa façon, un livre de science fiction puisque ce récit publié en 2010 se projette en... 2012. Il s'agit d'une famille française obsédée par les technologies prsésentes dans toute la maison, gérées par un super ordinateur capable de penser, de ressentir des émotions ; l'ordianteur est jaloux de Wang Ho, petit chinois que la famille vient d'adopter. Le futur est ici français car la Chine montrée dans cette histoire est pauvre et sous développée.

Le futur chinois n'est donc pas pour demain. Cependant, si la science fiction tend à s'éffacer, c'est pour laisser deviner un avenir chinois : nos jeunes héros n'usent plus de magie ou de technologies pour se rendre en Chine : ils évoluent de plus ne plus dans le présent ; de même, avec les éditions P Picquier ou Millefleurs, nous découvrons de plus en plus de jeunes héros chinois qui vivnet eux aussi à notre époque. Enfin, dans les albums, de nombreuses interrogations se posent sur cet avenir : certes, le passé s'éfface non sans crainte ("le petit lion de pierre" ,"mon vélo",...) ou nostalgie d'une époque révolue, mais avec un présent pourrons nous espérer entrevoir un futur...

Le futur asiatique, vu de France

Les autres pays asiatiques actuellement sont représentés plutôt dans le présent, et dans des contextes assez négatifs : le nucléaire au Japon ou le tsunami en Thaïlande par exemple mais, là encore, ces drames propices à des questionnements sur le futur ne sont que relatés dans le contexte immédiat.

Dscn1364Ed. Mijade

Avec "Reborn", T Robberecht imagine la vie d'un jeune vietnamien dans le futur, si lointain que nous ne sommes même plus sur notre planète! Mais curieusement ce futur pourrait être notre présent : les habitants de la terre fortunés peuvent se payer un voyage pour espérer construire une nouvelle vie sur une autre planète car la Terre se meurt. Hors ce jeune héros est bien pauvre et va s'y rendre clandestinement... Peut-être pourrons-nous imaginer la vie de ce jeune vietnamien sur cette planète dans une suite...