A LA RECHERCHE DU SOLEIL

 

dscn2135.jpg

Kuafu court après le soleil

A LA RECHERCHE DU SOLEIL / KUAFU A LA POURSUITE DU SOLEIL

Il s'agit de deux contes bien différents pourtant, dans une version du premier, l'on se rapproche du second...

"A LA POURSUITE DU SOLEIL"

Il existe deux versions bien différentes. La première, d'origine han, évoque un soleil volé par des démons qui ne peuvent vivre dans la lumière ; un héros va à sa recherche, aidé du phoenix. Dans la seconde, le peuple ne supporte plus de vivre dans l'obscurité et il envoie l'un d'eux à la recherche du soleil.

dscn2141.jpg

Coupel harmonieux, futurs héros

VERSION 1

A/ "A la recherche du soleil" /recueil "La lutte contre le rhinocéros" Ed. en langues étrangères (contes populaires chinois), 1987

B/ "A la recherche du soleil" /recueil "Contes populaires du lac de l'ouest"Ed. en langues étrangères, 1982

C/ "A la recherche du soleil" /recueil "Contes chinois" Grund, 1987

A quelques nuances près, ces trois adaptations sont identiques :

Dans un village vivait un jeune couple. Liu Chuan est laboureur, Huiniang tisseuse. Des nuages noirs cachent le soleil qui disparut à jamais. Le monde est condamné à mourir. Un vieillard de 180ans annonce que le roi des démons l'a caché au fond de la mer de l'est car les créatures infernales aiment l'obscurité. Liu Chuan décide d'aller à la recherche du soleil, avec le consentement de sa femme qui se coupe des cheveux qu'elle tresse avec de la fibre de lin pour faire des sandales. Un phoenix se joint à Liu. Après plusieurs jours, le phoenix revient et Huiniang comprend que son mari est mort. Elle accouche d'un enfant. Le vent souffle et l'enfant devient homme. A la première rafale, il parle. A la deuxième il marche et à la troisième il mesure plus de deux mètres. Il se nomme Baochu.Celui-ci annpnce à sa mère son départ. Elle lui fait des sandales et lui confectionne un vêtement chaud. Il part avec le phoenix, une étoile représentant l'âme de son père le guidant. Il demande à sa mère de ne pas être triste pour ne pas le ralentir. Après un long voyage, il est aidé par des villageois qui lui confectionnent un vêtement. Traversant une rivière, un souffle glacial mais grâce à son habit il ne gêle pas. Dans un autre village on lui donne un peu de terre. Après 99 montagnes et 99 fleuves, il hésite entre deux chemins. Une vieille femme le dirige. Il est confiant malgré les avertissements du phoenix. Il arrive dans un village où la pauvreté n'existe pas. Gens heureux, belles femmes, Baoshu s'aprète à boire lorsque le phoenis lance une sandale dans sa coupe. Il comprend que tout cela est iréel et tout disparait. Les démons se transforment pour lui faire barrage et harceler sa mère lui annoncant sa mort. Arrivé près de la mer, il lance la terre offerte par les villageois. Celle-ci se transforme en une multitude d'îles. Baoshu nage d'île en île jusqu'à la grotte sous la mer où il trouve le soleil. Avec le phoenix il se bat contre le roi des démons. Baoshu porte le soleil vers la surface mais épuisé, ne peut faire plus. C'est le phoenix qi va le porter haut dans le ciel.

dscn2137.jpg

Femme et fils partent chercher le soleil

VERSION 2

D/ "A la recherche du soleil : conte tchouang" /recueil "contes populaires chinois" T.4 Ed. en langues étrangères, 1963

E/ "A la recherche du soleil : conte dong" /recueil "Contes des peuples de Chine de Guillaume Olive Syros, 2003

Les tchouangs/les dongs (selon la version) savaient que le soleil se levait à l'est mais ses rayons ne parviennent jusqu'à eux et ils vivent jour et nuit dans l'obscurité, luttant contre les bêtes féroces. Ils décidèrent d'y envoyer l'un d'eux pour le chercher ; mais la route est très longue. C'est pourquoi une femme enceinte, Maleh s'élanca sur la route, accompagnée à son accouchement d'un fils. Après 70ans de marche la vieille femme demanda à son fils de continuer et d'allumer un feu dès qu'il trouve le soleil pour avertir le village. 99ans plus tard, dans le village, on vit le soleil se lever, à l'est.

dscn2139.jpg

Où l'on guette 99ans durant l'arrivée du soleil

Différences Version 1 et 2

- Le soleil est présent, disparait puis est recherché par un héros : version 1/ - Le soleil n'existe pas et une héroïne part à sa recheche : version 2

- Démons, phoenix, éléments surnaturels : version 1/ - Le seul aspect irréel est que le soleil n'est pas présent mais dans la version E il est explicité : version 2

dscn2142.jpg

Où le phoenix crève les yeux du roi des démons

VERSION 1

Personnages : couple/Héros, vieillard, phoenix, vieille femme, roi des démons

Magie :

Des nuages noirs plongent le village dans l'obscurité. Le monde est livré aux créatures infernales.

Le vieillard est très âgé mais seul son âge est irréel. Il indique le lieu où le soleil est prisonnier mais n'intervient pas.

le fils de l'héroïne devient homme par un souffle. 1ère rafale, il parle, 2ème rafale, il marche, 3ème rafale, il grandit.

La vieille femme et le village qu'elle indique ne sont que la transformation des démons.

La terre des villageois, chargée de la sueur de leur travail formera des îles.

Phoenix et héros combattent le roi des démons dans la caverne.

Les chiffres 3 et 9 sont des chiffres clefs.

dscn2138.jpg

Lorsque le soleil brille enfin...

VERSION 2 :

Le soleil n'arrive pas jusqu'au village.

Il faut truver une solution pour que le héros puisse marcher de longues années : une femme enceinte puis son fils marcheront 99ans.

En route, ils seront aidés par des villageois.

La version 2 est la version réaliste de la version 1. Cependant, dans cette deuxième version logique et réaliste, il y a deux points essentiels :

- Prévenir le village en faisant un feu... 99ans ans de marche séparent le feu du village comment l'apercevoir de si loin?

- Notre héros trouve le soleil mais comment celui-ci fait pour éclairer le village?

Cette deucième version a des points communs aussi avec un autre conte : "A la poursuite du soleil".

dscn2132.jpg

Kuafu se bat avec les loupsdans l'obscurité

"KUAFU A LA POURSUITE DU SOLEIL"

F/ "Kuafu à la poursuite du soleil" /Livres du Dauphin (mythologie chinoise), 1989

G/ "Kuafu à la poursuite du soleil" / Guillaume Olive recueil "Contes de Chine" Syros (Tempo. Contes du monde), 2005

Dans un monde, il n'y a jamais de soleil et d'affreuses créatures y vivent. Un homme immense, du nom de Kuafu les tua avec un bâton en 9 jours et 9 nuits. Mais  on ne pouvait vivre sans soleil et le dieu céleste, prié par les humains demanda au soleil de les aider à chasser l'obscurité. Ce dernier est trop paresseux, se levant souvant trop tard. Kuafu demande au soleil de les éclairer mais celui-ci ne fait passer que rapidement. Le menacant de le clouer au ciel avec son bâton, le soleil, orgueilleux, le défia de le rattraper. La course commence. Arrivé à la mer, Kuafu doit comnattre le génie de la mer et son armée de crabes. Dans la montagne, c'est un démon à 9 têtes. Il arrive à hauteur du soleil mais sa gorge se dessèche et il se brûle la main. Kuafu devine où il va se coucher et lui barre la route avec une montagne. Kuafu laisse le soleil se coucher après un accord sur son heure de lever et coucher. Son bâton se transforme en arbre fruitier et Kuafu meurt.

G/ La fin diffère : Kuafu n'arrive pas à le rattraper : il a trop chaud et l'eau qu'il a bu ne lui suffit pas. Il lance son bâton qui retombe en se tranformant en une forêt d'arbre fruitiers afin que ceux qui se lanceront à leur tour à la poursuite du soleil ne meurent pas de soif...

dscn2140.jpg

Baoshu peine à remonter le soleil à la surface de la mer

A LA POURSUITE DU SOLEIL / A LA RECHERCHE DU SOLEIL

La version 2 de "à la recherche du soleil" annonce la même problématique que "à la poursuite du soleil". La quète est aussi la même. L'on peut imaginer Kuafu comme étant juste de nature avantagé par la taille et la force, tuant les bêtes sauvages de la région, et cherchant à attraper le soleil mais mourant de chaleur et de soif...

La finalité de ce conte mythologique qui trouvera facilement sa place dans l'idéologie maoïste, est que sans soleil, pas de vie et il faut profiter de sa présence pour travailler aux champs...

dscn2143.jpg

Le soleil brille enfin!